Idées de bonne année en Crois-sens !

Idées de bonne année en Crois-sens !

Idées

En cette journée de « Nuit des idées » (voir ci-dessous), il est temps de souhaiter la bonne année !

Pour cette année, nous promettons des idées en pagaille, mais aussi des partenariats et collaborations (avec des entrepreneurs.euses, chercheurs.euses, collectivités territoriales, ESS…), des webconférences, ateliers, des séminaires, des plateformes (réseaux sociaux Facebook, LinkedIn, YouTube, site internet, plateforme Bien-vivre Maintenant)…

Les idéaux ne tarderont pas à se matérialiser et ne resteront pas dans la nuit !

Voici notre dernière tribune :

https://www.linkedin.com/pulse/une-formation-pour-entreprendre-en-faveur-du-marc-desforges/

Nous allons en parler ce soir à 17h ici (Il faut s’inscrire !) :

https://www.lecampus.online/conferences/devenir-entrepreneur-du-bien-vivre-pour-accompagner-la-transformation-des-territoires

Bonne Année !!!!

Anne Barbarin, Jean-Yves Besombes, Agathe Brenguier, David Courpasson, Benjamin Desforges, Marc Desforges, Virginie Desforges, Cécile Ezvan, Aurélie Legrand, Camille Morel, Sebastien Poulain, Elodie Prouvost Dusart, Sandrine Tobie, Anne Vicente

Référence :

La nuit des idées : https://www.lanuitdesidees.com/fr/

BESOMBES Jean-Yves et DESFORGES Marc, « Une formation pour entreprendre en faveur du bien-vivre », linkedin.com, 30 janvier 2019, https://www.linkedin.com/pulse/une-formation-pour-entreprendre-en-faveur-du-marc-desforges/

« La demande citoyenne forte, fédératrice et mobilisatrice : formation EBV épisode 2 par Marc Desforges »

« La demande citoyenne forte, fédératrice et mobilisatrice : formation EBV épisode 2 par Marc Desforges »

La demande citoyenne

A l’occasion du lancement de la 2ème saison de la formation « Entrepreneurs.euses du bien-vivre », nous avons souhaité réaliser une vidéo de présentation de ce nouveau métier et de la formation pour développer les compétences nécessaires.

Nous avons donc interrogé ceux qui ont mis en place cette formation et ceux, ou plutôt celles qui ont suivi cette formation pour leur demander ce qu’ils en pensent :

  • Episode 1 : « Pourquoi avoir voulu faire cette formation ? » C’est Aurélie Legrand, Entrepreneuse du bien-vivre à Mirecourt, qui a répondu à cette question.
  • Episode 2 : « Pourquoi avoir voulu créer une formation EBV ? » C’est Marc Desforges, Président de Crois/sens,
  • Episode 3 : « En quoi consiste la formation EBV ? » C’est Elodie Prouvost Dusart, Entrepreneuse du bien-vivre à Lille, qui a répondu à cette question.
  • Episode 4 : « Comment avez-vous mis en œuvre la formation EBV ? » C’est Jean-Yves Besombes, Associé de Crois/sens et Président de PRAGMA-TIC, qui a répondu à cette question.
  • Episode 5 : « Que vous a apporté cette formation EBV ? » C’est Virginie Desforges, Entrepreneuse du bien-vivre à Mirecourt, qui a répondu à cette question.
  • Episode 6 : « Quelles sont les missions d’un.e EBV, concrètement ? » C’est Sandrine Tobie, Entrepreneuse du bien-vivre à Lyon, qui a répondu à cette question.

Voici donc pourquoi Marc Desforges, Président de Crois/sens, a voulu créer cette formation :

Le « Bien-Vivre Maintenant » est la demande citoyenne forte, fédératrice et mobilisatrice que nous rencontrons dans tous les territoires.

Ce « Bien-Vivre Maintenant » est un besoin. Nous aidons certaines entreprises en amorçage à adresser en mobilisant de forts moyens solidaires.

Par ailleurs, l’expérience nous a montré que l’entreprenariat du bien-vivre était un vrai métier :

  • Savoir mobiliser des citoyens dans tous les territoires
  • Savoir leur faire exprimer concrètement leurs besoins
  • Essayer de vérifier comment adresser par des politiques innovantes, par des activités innovantes, ce besoin citoyen concret

Cela nécessitait une formation nouvelle !

On peut voir l’une des actions réalisées par les Entrepreneuses du bien-vivre dans l’article d’Agathe Brenguier, cheffe de projet Bien-vivre maintenant, intitulé « Le Festival Utopic & Co 2018 célèbre sur le bien-vivre sur le territoire de Mirecourt(-Dompaire) et ses alentours ». Camille Morel, chargé de recherche spécialiste de participation citoyenne a relaté la préparation de l’événement dans un article intitulé « Des réunions publiques pour préparer le festival Utopic & Co ».

Marc Desforges a publié une tribune le 9 décembre 2018 sur le sujet intitulée : « Et si vous deveniez Entrepreneur·euse du bien-vivre ? » puis une webconférence à destination des entreprises. A ce sujet, 17 patrons des plus grandes entreprises françaises ont signé récemment un manifeste afin de promouvoir le « mécénat de compétences » qui permet de financer cette formation.

Nous allons organiser une webconférence le jeudi 31 janvier 2019 de 17h00 à 17h30 intitulée « Devenir entrepreneur du Bien-Vivre pour accompagner la transformation des territoires » dont voici la présentation et les modalités d’inscription : https://www.lecampus.online/conferences/devenir-entrepreneur-du-bien-vivre-pour-accompagner-la-transformation-des-territoires.

Voici la vidéo de l’interview réalisée par Gaspard Rolland :

Dr Sebastien Poulain

Chargé de recherche

Références :

« Une formation nouvelle au service du bien-vivre : les entrepreneurs.euses du bien-vivre ! », youtube.com, 19 décembre 2018, https://www.youtube.com/watch?v=cv8VrQKliFE&t=21s

CLERGEAU Christophe, DESFORGES Marc, EZVAN Cécile, GILLI Frédéric, MOREL Camille (Collectif SmartCitizens), « La co-innovation citoyenne et le bien vivre ensemble : les deux faces d’une grande ambition ! », crois-sens.org, 06/04/2018, http://crois-sens.org/2018/04/06/tribune-co-innovation/ et http://crois-sens.org/wp-content/uploads/2018/04/tribune-Care.pdf

BRENGUIER Agathe, « Le Festival Utopic & Co 2018 célèbre sur le bien-vivre sur le territoire de Mirecourt(-Dompaire) et ses alentours », crois-sens.org, 5 octobre 2018, http://crois-sens.org/2018/10/05/le-festival-utopic-co-2018-celebre-sur-le-bien-vivre-sur-le-territoire-de-mirecourt-dompaire-et-ses-alentours/

BRENGUIER Agathe et MOREL Camille, « Expérimentation innovante en matière de santé et nutrition à Mirecourt », bien-vivre-maintenant.fr, 19 novembre 2018, https://bien-vivre-maintenant.fr/territoires/grand-est/mirecourt/experimentation-innovante/

DESFORGES Marc, « Qui est l’Entrepreneur du bien-vivre? », crois-sens.org, 30/05/2018, http://crois-sens.org/2018/05/30/qui-est-lentrepreneur-du-bien-vivre/ et http://crois-sens.org/wp-content/uploads/2018/05/Tribune-Entrepreneur-du-Bien-Vivre.pdf

DESFORGES Marc, « Et si vous deveniez Entrepreneur·euse du bien-vivre ? », linkedin.com, 9 décembre 2018, https://www.linkedin.com/pulse/et-si-vous-deveniez-entrepreneureuse-du-bien-vivre-marc-desforges/

MOREL Camille, « Des réunions publiques pour préparer le festival Utopic & Co », bien-vivre-maintenant.fr, 2 novembre 2018, https://bien-vivre-maintenant.fr/non-classe/reunions-publiques-utopic/

POULAIN Sebastien, « Inform’action pour un Festival UtopiC », crois-sens.org, 27 novembre 2018, http://crois-sens.org/2018/11/27/informaction-pour-un-festival-utopic/

POULAIN Sebastien, « « Redonner du sens à ma carrière » : formation EBV épisode 1 par Aurélie Legrand », crois-sens.org, 16 janvier 2019, http://crois-sens.org/2019/01/16/redonner-du-sens-carriere-formation/

Symbiogora : une communauté apprenante dédiée aux acteurs des écosystèmes territoriaux

Symbiogora : une communauté apprenante dédiée aux acteurs des écosystèmes territoriaux

Crois-sens a participé le 28 novembre dernier au lancement d’une « communauté apprenante » dédiée aux acteurs des écosystèmes territoriaux. La démarche, baptisée Symbiogora, est co-portée par l’IAU, l’Université Catholique de Lille et In Principo. Elle a pour objectif d’apprendre entre pairs et d’accélérer les dynamiques territoriales.

Les écosystèmes d’acteurs territoriaux sont un levier majeur pour répondre aux enjeux sociaux, économiques et climatiques et aux besoins exprimés par les citoyens. La vitalité des territoires se construit en effet dans et par les écosystèmes incluant des acteurs publics, privés, des cultures et des pratiques propres à chacun.  

Cette journée de lancement a permis le partage des expériences d’écosystème à travers de nombreux temps collaboratifs et d’ateliers. Plusieurs problématiques ont émergé : Comment construit-on une ambition commune avec des acteurs très hétérogènes ? Comment évaluer les effets produits par l’écosystème à différentes échelles de temps et d’espace ? Quelles compétences nouvelles, quels métiers sont à inventer pour réussir dans les écosystèmes ?

Crois-Sens, à travers ses missions de création d’alliances inédites sur des territoires innovantes, est en complète résonance avec la démarche Symbiogora. En effet nous considérons que les écosystèmes multi-acteurs, forts de leur singularité, permettent d’embarquer les acteurs clés du territoire dans une véritable prise de conscience des opportunités, de les rendre acteurs et créateurs de solutions souhaitables.

Agathe Brenguier

Références :

Site internet de la communauté apprenante : https://symbiogora.eu/

POULAIN Sebastien, « Valeur Territoriale : comment piloter sa création ? », bien-vivre-maintenant.fr, 27 novembre 2018, http://crois-sens.org/2018/11/27/valeur-territoriale-comment-piloter-sa-creation/

PS : Qu’est-ce que la création de valeur territoriale selon Symbiogora ?

« C’est une dynamique qui mobilise un grand nombre de réalités interdépendantes qui s’auto-entretiennent de manière vertueuse. Chaque territoire est singulier, chaque écosystème développe sa capacité propre à engendrer sa dynamique d’écosystème. La création de valeur territoriale se développe réellement quand les principales parties prenantes sont conscientes de ce qu’elles engendrent ensemble et concourent aux conditions pour y parvenir. »

« Redonner du sens à ma carrière » : formation EBV épisode 1 par Aurélie Legrand

« Redonner du sens à ma carrière » : formation EBV épisode 1 par Aurélie Legrand

Redonner du sens
Aurélie Legrand

A l’occasion du lancement de la 2ème saison de la formation « Entrepreneurs.euses du bien-vivre », nous avons souhaité réaliser une vidéo de présentation de ce nouveau métier et de la formation pour développer les compétences nécessaires.

Nous avons donc interrogé ceux qui ont mis en place cette formation et ceux, ou plutôt celles qui ont suivi cette formation pour leur demander ce qu’ils en pensent :

  • Episode 1 : « Pourquoi avoir voulu faire cette formation ? » C’est Aurélie Legrand, Entrepreneuse du bien-vivre à Mirecourt, qui a répondu à cette question.
  • Episode 2 : « Pourquoi avoir voulu créer une formation EBV ? » C’est Marc Desforges, Président de Crois/sens,
  • Episode 3 : « En quoi consiste la formation EBV ? » C’est Elodie Prouvost Dusart, Entrepreneuse du bien-vivre à Lille, qui a répondu à cette question.
  • Episode 4 : « Comment avez-vous mis en œuvre la formation EBV ? » C’est Jean-Yves Besombes, Associé de Crois/sens et Président de PRAGMA-TIC, qui a répondu à cette question.
  • Episode 5 : « Que vous a apporté cette formation EBV ? » C’est Virginie Desforges, Entrepreneuse du bien-vivre à Mirecourt, qui a répondu à cette question.
  • Episode 6 : « Quelles sont les missions d’un.e EBV, concrètement ? » C’est Sandrine Tobie, Entrepreneuse du bien-vivre à Lyon, qui a répondu à cette question.

 

 

Voici donc pourquoi Aurélie Legrand, Entrepreneuse du bien-vivre à Mirecourt, a voulu faire cette formation :

Alors j’ai voulu faire cette formation d’entrepreneuse du bien-vivre parce qu’après avoir obtenu un diplôme d’ingénieur agronome et avoir travaillé pendant plusieurs années dans des entreprises d’agro-alimentaire et dans un mouvement de producteurs, j’ai voulu :

  • redonner du sens à ma carrière,
  • me sentir utile
  • être au contact des citoyens
  • pour leur permettre de leur donner du pouvoir d’agir
  • et au final d’avoir vraiment le sentiment de changer la société.

On peut voir l’une des actions réalisées par les Entrepreneuses du bien-vivre dans l’article d’Agathe Brenguier, cheffe de projet Bien-vivre maintenant, intitulé « Le Festival Utopic & Co 2018 célèbre sur le bien-vivre sur le territoire de Mirecourt(-Dompaire) et ses alentours ». Camille Morel, chargé de recherche spécialiste de participation citoyenne a relaté la préparation de l’événement dans un article intitulé « Des réunions publiques pour préparer le festival Utopic & Co ».

Marc Desforges a publié une tribune le 9 décembre 2018 sur le sujet intitulée : « Et si vous deveniez Entrepreneur·euse du bien-vivre ? » puis une webconférence à destination des entreprises. A ce sujet, 17 patrons des plus grandes entreprises françaises ont signé récemment un manifeste afin de promouvoir le « mécénat de compétences » qui permet de financer cette formation.

Nous allons organiser une webconférence le jeudi 31 janvier 2019 de 17h00 à 17h30 intitulée « Devenir entrepreneur du Bien-Vivre pour accompagner la transformation des territoires » dont voici la présentation et les modalités d’inscription : https://www.lecampus.online/conferences/devenir-entrepreneur-du-bien-vivre-pour-accompagner-la-transformation-des-territoires.

Voici la vidéo de l’interview réalisée par Gaspard Rolland :

Dr Sebastien Poulain

Chargé de recherche

Références :

« Une formation nouvelle au service du bien-vivre : les entrepreneurs.euses du bien-vivre ! », youtube.com, 19 décembre 2018, https://www.youtube.com/watch?v=cv8VrQKliFE&t=21s

AUBER Toscane, « Mécénat de compétences : 17 dirigeants s’engagent », lesechos.fr, 16/01 à 08:08 mis à jour à 08:58, https://business.lesechos.fr/directions-generales/innovation/innovation-sociale/0600483649512-mecenat-de-competences-17-dirigeants-s-engagent-326288.php#Xtor=AD-6000

CLERGEAU Christophe, DESFORGES Marc, EZVAN Cécile, GILLI Frédéric, MOREL Camille (Collectif SmartCitizens), « La co-innovation citoyenne et le bien vivre ensemble : les deux faces d’une grande ambition ! », crois-sens.org, 06/04/2018, http://crois-sens.org/2018/04/06/tribune-co-innovation/ et http://crois-sens.org/wp-content/uploads/2018/04/tribune-Care.pdf

BRENGUIER Agathe, « Le Festival Utopic & Co 2018 célèbre sur le bien-vivre sur le territoire de Mirecourt(-Dompaire) et ses alentours », crois-sens.org, 5 octobre 2018, http://crois-sens.org/2018/10/05/le-festival-utopic-co-2018-celebre-sur-le-bien-vivre-sur-le-territoire-de-mirecourt-dompaire-et-ses-alentours/

BRENGUIER Agathe et MOREL Camille, « Expérimentation innovante en matière de santé et nutrition à Mirecourt », bien-vivre-maintenant.fr, 19 novembre 2018, https://bien-vivre-maintenant.fr/territoires/grand-est/mirecourt/experimentation-innovante/

DESFORGES Marc, « Qui est l’Entrepreneur du bien-vivre? », crois-sens.org, 30/05/2018, http://crois-sens.org/2018/05/30/qui-est-lentrepreneur-du-bien-vivre/ et http://crois-sens.org/wp-content/uploads/2018/05/Tribune-Entrepreneur-du-Bien-Vivre.pdf

DESFORGES Marc, « Et si vous deveniez Entrepreneur·euse du bien-vivre ? », linkedin.com,

9 décembre 2018, https://www.linkedin.com/pulse/et-si-vous-deveniez-entrepreneureuse-du-bien-vivre-marc-desforges/

MOREL Camille, « Des réunions publiques pour préparer le festival Utopic & Co », bien-vivre-maintenant.fr, 2 novembre 2018, https://bien-vivre-maintenant.fr/non-classe/reunions-publiques-utopic/

POULAIN Sebastien, « Inform’action pour un Festival UtopiC », crois-sens.org, 27 novembre 2018, http://crois-sens.org/2018/11/27/informaction-pour-un-festival-utopic/

« Redonner du sens à ma carrière » : formation EBV épisode 1 par Aurélie Legrand

Évaluer la contribution des entreprises au bien vivre dans les territoires

Évaluer la contribution des entreprises au bien vivre dans les territoires

 

 

Évaluer la valeur extra-financière de la contribution des entreprises à leur territoire est un sujet abordé par de nombreux économistes qui préconisent depuis longtemps la construction et l’utilisation d’indicateurs basés sur l’utilité sociale de la croissance. C’est un thème déjà présent dans Territoires & Innovations et auquel Crois/Sens réfléchit depuis longtemps. La sortie de l’APP Territoire d’Innovation de Grande Ambition de la Caisse des Dépôts, qui impose aux candidats de proposer des critères d’évaluation de leur projet qui se doivent d’aller plus loin ceux de la réussite économique, nous a conforté dans cette idée. Lors de ce deuxième séminaire du collectif Smartcitizen, Cécile Ezvan et Cécile Renouard nous ont présenté l’Indicateur de capacité relationnelle comme outil pour évaluer la contribution des entreprises au lien social. Cet indicateur est le fruit de plusieurs années de recherche au sein du laboratoire CODEV et de plusieurs contrats avec des multinationales comme Danone, Total, Veolia ou Michelin. Ces collaborations de recherche manifestent l’intérêt de la part de grands acteurs économiques de réfléchir à leur impact sur les territoires où elles développent leur activités, et sur les communautés locales habitant à proximité des sites de production.

 

 

Séminaire du 19 septembre 2017 du Collectif SMARTCITIZENS

 

Evaluer
Évaluer la contribution des entreprises au bien vivre dans les territoires

A partir des travaux menés au Nigéria, au Mexique et en France sur la mesure de l’impact social des entreprises, Cécile Renouard et Cécile Ezvan ont présenté l’indicateur de capacités relationnelles (relational capability index), construit par leur équipe CODEV de l’ESSEC, et inspiré de l’approche par les capacités. L’approche par les capacités, lorsqu’elle est reprise et affinée par l’économiste Amartya Sen et la philosophe Martha Nussbaum vise à dénoncer une mesure de la qualité de vie fondée sur une métrique strictement monétaire, et prône la prise en compte de données complémentaires, comme les opportunités sociales, le choix ou la qualité des relations, clés pour le développement des territoires. Cet éclairage relationnel pertinent est tant pour réfléchir à la participation des citoyens et à l’innovation sociale dans l’optique du bien vivre ensemble, qu’à la mesure de la contribution sociale et sociétale de l’entreprise à l’échelle d’un territoire donné (quartier, village, ou territoire plus large avoisinant un site de production ou une entreprise).  Ces travaux apportent des éléments pour distinguer les projets qui contribuent à un développement du territoire à long terme en termes économique, mais aussi socio-culturel et environnemental.

 

Depuis, nous nous sommes inspirés de cet ICR pour concevoir avec Cécile Ezvan nos propres indicateurs d’évaluation de l’impact des projets de bien-vivre sur les territoires. Composé de 7 indicateurs composites, dont 2 sont construits de façon participative avec les citoyens des projets en question, notre système d’évaluation se veut contraignant à destination des projets que Crois/Sens accompagne ou finance. Confiée à des cabinets indépendants et à des chercheurs, l’évaluation de l’impact des projets se fera en toute transparence. L’objectif étant qu’en se fixant des objectifs ex-ante, il deviendra plus facile de les réaliser et donc de les évaluer ex-post. En outre, le respect de ces critères devraient permettre aux projets que nous accompagnons de bénéficier de financement ESUS.

 

 

Evaluer Cécile Renouard est philosophe. Elle enseigne aux Facultés jésuites de Paris-Centres Sèvres, à l’École des mines, à Sciences Po et à l’ESSEC où elle dirige le programme de recherche « CODEV – Entreprises et développement ». Elle a publié plusieurs ouvrages en lien avec les thématiques du collectif SmartCitizens : L’entreprise au défi du climat (avec F. Baule et X. Becquey, Atelier, 2015), 20 Propositions pour reformer le capitalisme (codirigé avec G. Giraud, Flammarion, 2009, 2ème édition, 2012), Michael Walzer. L’art libéral du civisme (Temps Présent, 2010), Un Monde possible. Les acteurs privés face à l’injustice (Seuil, 2008), La Responsabilité éthique des multinationales (PUF, 2007).

 

Evaluer Cécile Ezvan est philosophe et économiste. Elle enseigne à l’ESSEC et à l’ICP. Chercheure associée à l’ESSEC, elle travaille sur la transformation des modèles économiques, l’innovation sociale et écologique et le bien vivre au travail.

Avant d’entamer ses travaux de recherche, Cécile a accompagné des entreprises et des collectivités territoriales en tant que consultante en stratégie chez Roland Berger puis CMI.

Elle a terminé une thèse de philosophie sur la valeur du travail et le développement humain, à partir de l’approche par les capacités et d’études terrain.

 

 

Liens :

MOREL Camille et TOBIE Sandrine, « Indicateurs du bien-vivre au Forum international pour le bien-vivre de Grenoble », bien-vivre-maintenant.fr, 7 décembre 2018, https://bien-vivre-maintenant.fr/territoires/auvergne-rhone-alpes/indicateurs-du-bien-vivre/

POULAIN Sebastien, « Capabilités de Amartya Sen : une source d’inspiration majeure pour Crois-sens », crois-sens.org, 7 novembre 2018, http://crois-sens.org/2018/11/07/capabilites-amartya-sen/

MOREL Camille et COURPASSON David, « Etudier la coopération renforcée : compte-rendu du séminaire du 13 Juin 2017 du Collectif SmartCitizens », crois-sens.org, 23 octobre 2018, http://crois-sens.org/2018/10/23/etudier-la-cooperation-renforcee-par-camille-morel-et-david-courpasson/

MOREL Camille, « Ollivier Lenot de la Caisse des Dépôts explique les enjeux de l’AMI » Territoires d’Innovation et de Grande Ambition » », crois-sens.org, 24 septembre 2018, http://crois-sens.org/2018/09/24/ollivier-lenot-de-la-caisse-des-depots-explique-les-enjeux-de-lami-territoires-dinnovation-et-de-grande-ambition/

 

RENOUARD Cécile, EZVAN Cécile & LHUILLIER Hélène, « Measuring relational capabilities: a relational view of the firm », in A Relational Approach to Stakeholder Engagement: A research anthology. Edited by A. Lindgreen, F. Maon, J. Vanhamme, B. Palacios Florencio, C. Strong, and C. Vallaster, Ashgate, 2018, forthcoming.

 

RENOUARD Cécile & EZVAN Cécile (2018). Corporate social responsibility towards human development: A capabilities framework. _Business Ethics: A European Review_ 27 (2):144-155.

 

 

 

Cécile Ezvan et Camille Morel

 

Evaluer la contribution des entreprises au bien vivre dans les territoires

 

Evaluer
Evaluer la contribution des entreprises au bien vivre dans les territoires