« Impliquer les citoyens en bousculant les schémas de gouvernance » Pour une économie du bien vivre : Episode 6 par Camille Morel

 Impliquer les citoyens est l’objectif de Camille Morel et cela passe par le bousculement des schémas de gouvernance !

Pour bien commencer la rentrée 2019, nous avons demandé à l’équipe Crois/Sens de dire ce qui les motive à créer une économie du bien vivre pour, par et avec les citoyen.ne.s.

Camille Morel est responsable du programme de recherche et de la boucle CitéoMédia qui vise à impliquer les citoyens grâce à sa compétence clé de docteur en Urbanisme et Aménagement de l’espace.

Impliquer les citoyens

Son témoignage :

« Mon objectif est de bousculer les schémas de gouvernance trop datés qui excluent les citoyens de la décision. Mon travail de recherche depuis 8 ans s’articule autour des enjeux de participation citoyenne et vers la recherche de nouveaux modes et de nouvelles méthodes pour impliquer les citoyens dans le débat public. Avec CiteoMedia, nous proposons une méthode pour faire des habitants des relais locaux de la co-innovation et ainsi leur faire prendre conscience de leur pouvoir d’agir. »

Camille coordonne nos travaux de recherche-action, elle a synthétisé nos partis-pris tout mis dans un guide dont on vous parle ici.

Présentation :

Camille est chargée de recherche Expérimentation citoyenne chez Crois/Sens depuis janvier 2017. Docteure en urbanisme et aménagement, elle a rédigé une thèse sur la participation citoyenne et le rôle du débat dans les projets d’aménagement. En charge du pôle « recherche » de Crois-Sens, elle travaille à l’élaboration d’une méthode de mobilisation citoyenne pour innover ensemble dans chaque territoire dans la co-innovation. Elle est chercheure associée au Laboratoire Environnement, Ville, Société de l’Université de Lyon.

Références pour en savoir plus :

EZVAN Cécile, MOREL Camille et POULAIN Sebastien, « Le territoire et ses ressources : un commun comme un autre ? L’étude de la gouvernance d’une SCIC de développement local dans les Vosges », in Cécile Renouard et Swann Bommier (sous la direction de), « Entreprises et communs », Entreprise & société, n°6, 2019 (à paraître)

MOREL Camille, « ‘‘L’espace public nous appartient à tous !’’ : une mobilisation pour un espace public plus inclusif », dans Citoyenneté en ville, Gülçin Erdi & Hervé Marchal (sous la direction de), Presses Universitaires François Rabelais, 2018, pp. 45-60

MOREL Camille, « La récupération de l’espace public à travers sa définition. Repenser le conflit urbain à partir du projet de réaménagement du parc Lezama à Buenos Aires », L’espace en partage. Approche interdisciplinaire de la dimension spatiale des rapports sociaux, dans Yves Bonny, Nicolas Bautès et Vincent Gouëset (sous la direction de), Presses Universitaires de Rennes, Collection Géographie sociale, Rennes, juillet 2017

MOREL Camille, « Les enjeux politiques des conflits d’usage de l’espace public : le cas des parcs Lezama et Micaela Bastidas à Buenos Aires », dans La ville conflictuelle. Oppositions – Tensions – Négociations, dans Didier Desponds et Elizabeth Auclair (sous la direction de), Editions Le Manuscrit, collection Devenirs urbains, avril 2016

MOREL Camille, « Eleonora Elguezabal, Frontières Urbaines. Les mondes sociaux des copropriétés fermées », Recensions d’ouvrages, Espaces et sociétés 2017/1, à paraître

MOREL Camille, « Ariela Epstein, À ciel ouvert. Cultures politiques sur les murs de Montevideo », Recensions d’ouvrages, Espaces et sociétés 2016/1 (n° 164-165), p. 235-257 consultable sur https://www.cairn.info/revue-espaces-et-societes-2016-1-p-235.htm

MOREL Camille, « Retour sur les 3èmes rencontres de la participation », crois-sens.org, 13 mai 2019, http://crois-sens.org/2019/05/13/rencontres-nationales-de-la-participation/

EZVAN Cécile et MOREL Camille, « Évaluer la contribution des entreprises au bien vivre dans les territoires », crois-sens.org, 11 janvier 2019, http://crois-sens.org/2019/01/11/evaluer-entreprises-bien-vivre/

MOREL Camille, « Transition environnementale : quel rôle pour les citoyens ? », crois-sens.org, 7 décembre 2018, http://crois-sens.org/2018/12/07/transition-environnementale-citoyens/

MOREL Camille et TOBIE Sandrine, « Indicateurs du bien-vivre au Forum international pour le bien-vivre de Grenoble », bien-vivre-maintenant.fr, 7 décembre 2018, https://bien-vivre-maintenant.fr/territoires/auvergne-rhone-alpes/indicateurs-du-bien-vivre/

MOREL Camille, « Manger bio réduit les risques de cancer ! », bien-vivre-maintenant.fr, 23 novembre 2018, https://bien-vivre-maintenant.fr/non-classe/manger-bio-cancer/

BRENGUIER Agathe et MOREL Camille, « Expérimentation innovante en matière de santé et nutrition à Mirecourt », bien-vivre-maintenant.fr, 19 novembre 2018, https://bien-vivre-maintenant.fr/territoires/grand-est/mirecourt/experimentation-innovante/

MOREL Camille, « Des réunions publiques pour préparer le festival Utopic & Co », bien-vivre-maintenant.fr, 2 novembre 2018, https://bien-vivre-maintenant.fr/non-classe/reunions-publiques-utopic/

COURPASSON David et MOREL Camille, « Etudier la coopération renforcée : compte-rendu du séminaire du 13 Juin 2017 du Collectif SmartCitizens », crois-sens.org, 23 octobre 2018, http://crois-sens.org/2018/10/23/etudier-la-cooperation-renforcee-par-camille-morel-et-david-courpasson/

MOREL Camille, « Ollivier Lenot de la Caisse des Dépôts explique les enjeux de l’AMI « Territoires d’Innovation et de Grande Ambition » », crois-sens.org, 24 septembre 2018, http://crois-sens.org/2018/09/24/ollivier-lenot-de-la-caisse-des-depots-explique-les-enjeux-de-lami-territoires-dinnovation-et-de-grande-ambition/

CLERGEAU Christophe, DESFORGES Marc, EZVAN Cécile, GILLI Frédéric, MOREL Camille (Collectif SmartCitizens), « La co-innovation citoyenne et le bien vivre ensemble : les deux faces d’une grande ambition ! », crois-sens.org, 06/04/2018, http://crois-sens.org/2018/04/06/tribune-co-innovation/ et http://crois-sens.org/wp-content/uploads/2018/04/tribune-Care.pdf

« Travailler de concert pour le bien-être et la santé des citoyens » Pour une économie du bien vivre : Episode 5 par Elodie Prouvost-Dusart

La santé des citoyens est ce qui préoccupe le plus Elodie Prouvost-Dusart. D’où le titre de l’épisode 5 : « Travailler de concert pour le bien-être et la santé des citoyens ».

Pour bien commencer la rentrée 2019, nous avons demandé à l’équipe Crois/Sens de dire ce qui les motive à créer une économie du bien vivre pour, par et avec les citoyen.ne.s.

Elodie Prouvost-Dusart est responsable du territoire de Lille et de la boucle CitéoSanté grâce à ses compétences clé d’entrepreneuse du bien-vivre et d’ingénieur agronome.

Elodie Prouvost-Dusart

Son témoignage :

« Depuis 2018, le processus de concertation citoyenne mis en place sur mon territoire permet aux citoyens d’exprimer leurs besoins et d’identifier les pistes pour que les acteurs du territoire puissent y répondre. Les lieux de rencontre que nous projetons de mettre en place dans les mois à venir, pour garantir des échanges réguliers et de qualité avec les habitants usagers nous permettront de mettre en place des ateliers visant à redonner du pouvoir d’agir aux participants.

Mon parcours d’ingénieur agronome / animatrice de territoire et ma formation de naturopathe sont des atouts pour travailler à l’échelle humaine et territoriale. Nous travaillerons de concert avec les parties prenantes locales pour amorcer les changements de pratiques en vue d’améliorer le bien-être et la santé des citoyens impliqués… la voie royale pour améliorer le bien-vivre du territoire. »

santé des citoyens

Présentation :

Elodie Prouvost intervient sur l’animation de territoire et la mobilisation de citoyens, autour de sujets touchant au « Bien-vivre ». Elle a réalisé plusieurs études de filière à l’échelle régionale, ainsi que l’animation de réseaux et l’organisation d’événements grand-public. Diplômée de l’Institut Polytechnique LaSalle Beauvais spécialisée en agro-écologie, elle s’est rapidement impliquée dans le réseau de l’Economie Sociale et Solidaire. Elle a développé une capacité d’adaptation efficace qui lui permet de travailler en mode projet dans des contextes nécessitant des interactions avec de nombreux acteurs.

Missions principales :

  • Coordination des parties prenantes de la Métropole Lilloise, qu’elles soient institutions publiques, élus, citoyens, entrepreneurs, acteurs économiques, associations…
  • Co-designer la nouvelle politique publique de la Métropole Européenne de Lille (MEL) axée sur le « bien-vivre ».
  • Education de populations vulnérables aux bonnes pratiques d’hygiène de vie pour prévenir des problèmes de santé des citoyens

Elodie explique ce qu’est une Entrepreneuse du Bien Vivre ici :

Références pour en savoir plus :

BRENGUIER Agathe et PROUVOT-DUSSART Elodie, « Projet TIGA : Crois-Sens accompagne la Métropole Européenne de Lille dans sa stratégie de territoire « MELtamorphose » », crois-sens.org, 7 septembre 2018, http://crois-sens.org/2018/09/07/projet-tiga-crois-sens-accompagne-la-metropole-europeenne-de-lille-dans-sa-strategie-de-territoire-meltamorphose/

POULAIN Sebastien, « « Une méthodologie efficace et des outils clé » : formation EBV épisode 3 par Elodie Prouvost Dusart », crois-sens.org, 26 février 2019, http://crois-sens.org/2019/02/26/une-methodologie-efficace-et-des-outils-cles-formation-ebv-episode-3-par-elodie-prouvost-dusart/

Anne Vicente soutient sa thèse sur le développement d’un réseau trophique microbien standardisé le 16 octobre 2019 à l’Université de Lorraine

Le développement d’un réseau trophique microbien standardisé est le sujet de thèse d’Anne Vicente, qui a collaboré avec Crois/Sens, et elle soutient cette thèse le 16 octobre 2019 à l’Université de Lorraine.

réseau trophique

Voici un moment non négligeable dans la vie d’un.e doctorant.e puisqu’il s’agit de la soutenance !

Et c’est, en plus, celle d’Anne Vicente (très impliquée dans la médiation des sciences) qui a collaboré avec Crois/Sens (déjà la deuxième collaboratrice de Crois/Sens à soutenir après Dr Cécile Ezvan)) pour faire, notamment de :

  • l’amélioration de notre concept de CitéoSquare,
  • participation à l’organisation et à l’animation d’ateliers à destination des doctorant.e.s et docteur.e.s ( médiation des sciences, amélioration de la vie des doctorant.e.s et docteur.e.s )

L’intitulé de sa thèse :

« Développement d’un réseau trophique microbien standardisé pour l’évaluation de l’impact des contaminants sur les écosystèmes dulçaquicoles »

Le mot « dulçaquicole » provient du latin dulcis (« doux »), aqua (« eau ») et colo (« résider »), littéralement : « qui vit en eau douce ».

Pour avoir une idée de ce que cela veut dire, voici un résumé :

« Une des manières de préserver la nature consiste à évaluer les risques liés à la présence d’un contaminant dans l’environnement. Des tests dits « d’écotoxicité » sont alors réalisés en laboratoire pour définir la concentration au-delà de laquelle ce contaminant aurait un effet négatif sur les organismes vivants. Ces tests sont souvent réalisés sur des petits organismes, pas ou à peine visibles à l’œil nu, comme des bactéries ou des micro-crustacés.

Leur principal inconvénient est qu’ils sont « monospécifiques », c’est-à-dire qu’ils sont réalisés sur une seule espèce. Or, dans l’environnement, ces espèces sont multiples et en interaction les unes avec les autres, formant ce que l’on appel des réseaux trophiques. Le but de ma thèse a été de développer et de caractériser un réseau trophique microbien modèle pour évaluer la toxicité des contaminants. Suite à ces travaux, nous sommes en quelque sorte capables de recréer un écosystème aquatique miniature pouvant être utilisé pour produire des valeurs de référence plus pertinentes et permettre ainsi d’améliorer la préservation de l’environnement. »

Vous voulez en savoir plus, voici le résumé pour les spécialistes :

« Dans le cadre de l’évaluation du risque, des tests d’écotoxicité plus représentatifs de la réalité environnementale tenant compte de la complexité des écosystèmes doivent être développés. Malgré l’importance des microorganismes dans les écosystèmes et les processus fonctionnels associés, ceux-ci restent trop peu considérés dans les tests d’écotoxicité. Le principal objectif de cette thèse a donc été le développement d’un réseau trophique microbien modèle pour évaluer l’impact des contaminants sur les écosystèmes dulçaquicoles. Ce réseau est composé de rotifères (Brachionus calyciflorus, consommateurs primaires et secondaires) se nourrissant à la fois d’algues (Chlorella vulgaris, producteur primaire) et de protozoaires (Tetrahymena pyriformis, cilié bactérivore). Les protozoaires, associés à un consortium microbien nitrifiant produit au laboratoire, forment une boucle microbienne qui assure le lien trophique entre les bactéries et les métazoaires. Tous les organismes de ce réseau microbien sont en interaction les uns avec les autres de par des relations trophiques (proie-prédateur) et/ou de par les fonctions qu’ils assurent au sein de l’écosystème (production d’oxygène, production primaire, recyclage des nutriments). Le système est conditionné en volume de 4 mL et peut être suivi sur une durée d’au moins 28 jours sans renouvellement de milieu, permettant par exemple l’analyse de la résilience du système sur des temps longs. Afin d’évaluer au mieux les différents effets des polluants sur le réseau trophique, diverses méthodes analytiques ont été adaptées et testées sur ce système. Parmi elles, le suivi de la dynamique de population des rotifères s’est avéré être un paramètre probant pour évaluer de manière simple et rapide la réponse du réseau à des contaminants. »

Mots-clés :

réseau trophique, transfert trophique, compartiment microbien, écotoxicologie microbienne, évaluation des risques

Le jury sera composé de :

Directrice : Pascale BAUDA, Pr, Université de Lorraine 

Co-Directeur : Christophe PAGNOUT, MCF, Université de Lorraine

Rapporteure : Catherine SANTAELLA, CR HDR, Université Aix-Marseille II

Rapporteur : Stéphane PESCE, DR, Irstea Lyon-Villeurbanne

Examinatrice : Cécile BERNARD, Pr, MNHN Paris

Examinateur : Michael DANGER, MCF HDR, Université de Lorraine

Date : mercredi 16 octobre 2019 à 9h

Plus d’info ici : http://liec.univ-lorraine.fr/content/soutenance-de-these-de-mme-anne-vicente

Bravo Anne, on est tou.te.s avec toi !!!

Dr Sebastien Poulain, chargé de recherche Crois/Sens

Références :

VICENTE Anne, « Doctorat : réflexion sur des notions de « temps » et de « bien-vivre » », bien-vivre-maintenant.fr, 14 janvier 2019, https://bien-vivre-maintenant.fr/territoires/grand-est/nancy/doctorat-temps-et-bien-vivre/

réseau trophique
Nancy

POULAIN Sebastien, « Bien-vivre doctoral : des ateliers sur la vie sociale et le logement des doctorant.e.s à Nancy », bien-vivre-maintenant.fr, 3 décembre 2018, https://bien-vivre-maintenant.fr/territoires/grand-est/nancy/bien-vivre-doctoral/

POULAIN Sebastien, « Un atelier apero-dinatoire brainstorming doctoral au Collège doctoral européen de l’Université de Strasbourg le 15 avril », docdoorblog.wordpress.com, 2 avril 2019, https://docdoorblog.wordpress.com/2019/04/02/un-atelier-apero-dinatoire-brainstorming-doctoral-au-college-doctoral-europeen-de-luniversite-de-strasbourg-le-15-avril/

Strasbourg

POULAIN Sebastien, « Atelier brainstorming déjeunatoire pour améliorer la vie des chercheuses et chercheurs à Bordeaux le 14 juin ! », docdoorblog.wordpress.com, 31 mai 2018, https://docdoorblog.wordpress.com/2018/05/31/atelier-brainstorming-dejeunatoire-pour-ameliorer-la-vie-des-chercheuses-et-chercheurs-a-bordeaux-le-14-juin/

Bordeaux

POULAIN Sebastien, « Soutenance de thèse de Cécile Ezvan : « Valeurs du travail et capacités relationnelles, Réflexion éthique et managériale à partir de la pensée de Martha C. Nussbaum » », crois-sens.org, 15 octobre 2018, http://crois-sens.org/2018/10/15/soutenance-de-these-de-cecile-ezvan-valeurs-du-travail-et-capacites-relationnelles-reflexion-ethique-et-manageriale-a-partir-de-la-pensee-de-martha-c-nussbaum/

« Etre en forme et le rester par le mouvement et le faire ensemble » Pour une économie du bien vivre : Episode 4 par Sandrine Tobie

Etre en forme et le rester par le mouvement et le faire ensemble, c’est l’objectif que se donne Sandrine Tobie pour une économie du bien vivre : notre épisode 4 !

Pour bien commencer la rentrée 2019, nous avons demandé à l’équipe Crois/Sens de dire ce qui les motive à créer une économie du bien vivre pour, par et avec les citoyen.ne.s.

Sandrine Tobie est responsable du territoire de Lyon et de la boucle CitéoForme

Son témoignage :

« Pour être et rester en forme nous devons prendre en compte deux éléments, notre environnement et notre capacité à répondre aux sollicitations de cet environnement. Le projet mené, grâce à son ancrage territorial et ses boucles de services autour du bien-vivre permet de travailler sur ces deux aspects et de construire des solutions concrètes avec les habitants. Attirée par l’éducation populaire, formée à l’écologie et à la naturopathie, c’est par le mouvement et le faire ensemble que je souhaite y contribuer en valorisant les richesses du territoire. »

en forme

Sa compétence clé pour nous mettre en forme : entrepreneuse du bien-vivre, et justement Sandrine explique pourquoi elle est devenue Entrepreneuse du Bien Vivre ici :

Présentation :

Issue d’un parcours tourné vers l’écologie, le management et le développement durable des organisations, Sandrine s’est beaucoup intéressée à la pédagogie alternative, organisant des formations et des évènements participatifs sur les enjeux de l’agriculture et de l’alimentation dans le monde et sur nos modes de vie.

Les missions passées :

Coordinatrice d’un centre de formation en agro-écologie et agroalimentaire

Co-organisatrice et animatrice du Festival Alimenterre zone Océan Indien

Enseignante en biologie et écologie en lycée

Dans la vidéo ci-dessous, elle est interviewée par Sophie Sap dans « Qu’on se le dise ! », Vosges Télévision, mercredi 27 juin 2018 à propos du Festival UtopiC & Co organisé l’été 2018 à Mirecourt avec les autres entrepreneuses du bien-vivre Aurélie Legrand, Virginie Desforges, Elodie Dusart-Prouvot, Estelle Hervé et bien d’autres !

Références pour en savoir plus :

MOREL Camille et TOBIE Sandrine, « Indicateurs du bien-vivre au Forum international pour le bien-vivre de Grenoble », bien-vivre-maintenant.fr, 7 décembre 2018, https://bien-vivre-maintenant.fr/territoires/auvergne-rhone-alpes/indicateurs-du-bien-vivre/

POULAIN Sebastien, « « Accélérer ou faire émerger des projets qui répondent au mieux aux besoins réels du territoire », Entrepreneurs.euses du bien-vivre épisode 6 par Sandrine Tobie », Crois-sens.org, 4 septembre 2019, http://crois-sens.org/2019/09/04/sandrine-tobie-accelerer-ou-faire-emerger-des-projets-pour-les-besoins-reels-du-territoire/

TOBIE Sandrine, « Utiliser des herbes aromatiques quotidiennement, un bénéfice pour votre santé ! », bien-vivre-maintenant.fr, 11 juillet 2019, https://bien-vivre-maintenant.fr/blogsdefis/territoires/grand-est/utiliser-des-herbes-aromatiques-quotidiennement-un-benefice-pour-votre-sante/

TOBIE Sandrine, « Adoptez des huiles vierges bio première pression à froid (lin, caméline, colza, olive, noix…) », bien-vivre-maintenant.fr, 20 mars 2019, https://bien-vivre-maintenant.fr/blogsdefis/territoires/grand-est/adoptez-des-huiles-vierges-bio-premiere-pression-a-froid-lin-cameline-colza-olive-noix/

TOBIE Sandrine, « Réparation et nettoyage du corps grâce au jeûne intermittent… », bien-vivre-maintenant.fr, 1 février 2019, https://bien-vivre-maintenant.fr/blogsdefis/territoires/grand-est/reparation-et-nettoyage-du-corps-grace-au-jeune-intermittent/ 

TOBIE Sandrine, « Pourquoi boire un verre d’eau tiède ou chaude tous les matins en vous réveillant? », bien-vivre-maintenant.fr, 31 janvier 2019, https://bien-vivre-maintenant.fr/blogsdefis/territoires/grand-est/7-jours-pour-experimenter-le-bien-vivre/

TOBIE Sandrine, « Relevez le défi « 7 jours pour expérimenter le bien-vivre! » », bien-vivre-maintenant.fr, 31 janvier 2019, https://bien-vivre-maintenant.fr/defis/relevez-le-defi-7-jours-pour-experimenter-le-bien-vivre/

TOBIE Sandrine, « Initiative Locale – L’initiative selon Sandrine », pclstrategie.fr, 22 janvier 2018, https://www.youtube.com/watch?time_continue=239&v=k4dw1PYO50Y et https://www.pclstrategie.fr/2018/01/22/initiative-locale-l-initiative-selon-sandrine/

interview de Sandrine Tobie par Sophie Sap, « Qu’on se le dise ! », Vosges Télévision, mercredi 27 juin 2018,            https://www.vosgestelevision.tv/territoire-et-patrimoine/qu-on-se-le-dise/Mercredi-27-juin-Qu-On-Dise-!-9cU0twn4i6.html ; https://youtu.be/ZEHBK3-HFPI ; https://www.facebook.com/utopicandco/videos/235304113810928/

Les médias qui changent le monde

Les médias peuvent-ils changer le monde pour le rendre durable, soutenable, écologique ? Vaste question ! On se doute qu’ils ont des effets non négligeables compte-tenu de leurs rôles dans nos vies. Mais quels sont les médias qui veulent changer ce monde ? C’est l’objet du présent article.

Les médias

Nous sommes habitués à recevoir des informations plutôt déplaisantes depuis le 18ème siècle où a été créé la presse papier. Face à l’apocalypse socio-écologique que nous sommes en train de créer et vivre, il semble que nous ayons besoin d’informations qui nous redonnent de l’espoir.

D’autant plus que les médias traditionnels (presse écrite, radio et télévision) sont critiqués de toute part et souffrent d’un manque de confiance comme le montre le baromètre annuel de La Croix sur la confiance dans les médias qui montre que le média radio est celui qui inspire le plus confiance.

Et 32% des personnes interrogées par le Reuters Institute dans sa dernière étude annuelle évitent régulièrement ou parfois les actualités, tandis que 52% sont plus enclins à lire plus d’articles du même journal et 60% à partager l’article lorsque l’on propose une solution selon Nina Fasciaux, rédactrice et coordinatrice du Solutions Journalism Network en Europe, qui est intervenue lors du Festival de l’Info Locale fin juin à Nantes.

D’où l’apparition du journalisme positif, d’impact, de solutions, de construction qui se distingue des formes de journalisme habituels comme on peut le voir dans le tableau ci-dessous :

Les médias

Selon l’étude du Solutions Journalism Network et l’Engaging News Project menée auprès de 755 Américains adultes, le journalisme orienté vers la solution est prometteur sur au moins trois dimensions :

  • Le lecteur a davantage le sentiment d’être bien informé par ce type de journalisme orienté solution
  • La confiance se renforce entre le lectorat et les organes de presse promouvant ce type de journalisme
  • L’engagement des lecteurs augmente : nombre de partages sociaux, du nombre de lectures sur le site, du même auteur, sur le même sujet…
Les médias
Les médias
Les médias

Une soirée de Convergences – jeudi 5 septembre 2019 19h00–21h00 (voir annexe 1 ci-dessous) – était justement intitulée « Pour changer le monde, commençons par le raconter autrement » et avait 3 problématiques :

  • De quelle façon les médias peuvent-ils contribuer à faire évoluer les représentations et les comportements vers un monde plus durable ?
  • Comment faire émerger de nouveaux récits pour inspirer le plus grand nombre et provoquer des déclics ?
  • Comment les leviers de l’information, de la fiction et du divertissement peuvent-ils être mobilisés pour accélérer la transition écologique, sociale et démocratique ?
Les médias

Ci-dessus une photo de la soirée du 6 septembre 2019 #YouthWeCan ! “Les jeunes s’engagent pour le climat” à Convergences.

Voici dans l’ordre alphabétique quelques-uns des médias français qui veulent changer les choses :

Alternatives Economiques :

Alternatives Economiques

Alternatives Economiques offre un grand champ d’informations économiques mais aussi internationales, sociétales, sur l’environnement pour les mettre au service de l’homme.

Son site internet : https://www.alternatives-economiques.fr

Alter’radio :

Alter’radio est la webradio de l’Alter’Hostel de Lyon (partenaire de Crois/Sens) qui vise à animer un quartier, changer les comportements de chacun dans un sens plus écologique, contribuer au développement d’un tourisme alternatif…

Son site internet : https://soundcloud.com/user-618637742

Carenews :

Carenews

Carenews est dédié au mécénat, une place de marché permettant de diffuser des informations, de collecter des dons et de valoriser les partenariats. Objectif : faciliter et animer les relations entre associations, entreprises et sympathisants, et conseiller les acteurs.

Son site internet : www.carenews.com

Earthy :

Earthy

Earthy est une WebTv qui chaque semaine met en avant un entrepreneur qui contribue à préserver le climat, la planète et ses habitants à travers un projet innovant dans une interview inédite.

Son site internet : https://www.earthy.fr

Elementaire Club :

Elementaire Club

Elementaire Club questionne nos modes de vie (travail, consommation, alimentation…) via un podcast et une newsletter.

Son site internet : https://www.elementaireclub.com

Kaizen :

Kaizen

Kaizen est un média indépendant et « 100 % positif » qui vise à construire un autre monde, pas à pas. À travers des rubriques, des portraits, des chroniques, Kaizen explore les initiatives pour participer à la construction d’un 21e siècle réconciliant l’humain et la planète.

Son site internet : https://kaizen-magazine.com  

La Relève et la Peste :

La Relève et la Peste

Ce nouveau « Livre-Journal » avec une périodicité semestrielle a pour but de « mettre en avant des sujets peu ou jamais traités » par les médias afin d’offrir une « nouvelle forme d’information ».

Son site internet : https://lareleveetlapeste.fr/

Le journal minimal :

Le journal minimal

Le journal minimal est un magazine en ligne gratuit et sans publicité, qui s’inspire de la devise du mouvement minimaliste : less is more.

Son site internet : https://lejournalminimal.fr

Le Quatre Heures :

Le Quatre Heures

Chaque premier mercredi du mois, à 16 heures, Le Quatre Heures délivre des reportages long format et multimédias pour prendre le temps d’approfondir.

Son site internet : https://lequatreheures.com/

Marcelle :

Marcelle

Marcelle se veut un « média de solutions » pour le territoire marseillais avec différentes rubriques : « Décodage », « #balancetonvoisingénial », « Ça marche ailleurs », « Bref », « Publi solidaire », « Tribune ».

Son site internet : https://marcelle.media

Mediatico :

Marcelle

Mediatico est un média en ligne qui entend “redonner du sens à l’économie” en faisant témoigner, en vidéo, les acteurs de l’économie sociale et solidaire, de l’entrepreneuriat social, de l’économie circulaire, de la finance responsable, du développement durable et de la responsabilité sociétale des entreprises, notamment.

Son site internet : https://www.mediatico.fr

One Heart :

One Heart

One Heart est une plateforme de la solidarité pour trouver informations et solutions engagées. Cette plateforme est liée à « One Heart Communication », une agence digitale « engagée et engageante » qui est une agence digitale spécialisée en communication responsable et en fundraising.

Son site internet :  https://www.oneheart.fr

Say Yess :

Say Yess

Say Yess est un magazine qui partage des conseils inspirants et des idées pour « changer la société au quotidien ».

Son site internet : https://www.say-yess.com

Socialter :

Socialter

Socialter est un magazine, digital et en papier, « 100% dédié aux innovations à impact social et environnemental positif ».

Son site internet : www.socialter.fr

Sparknews :

Sparknews

Sparknews vise à rassembler toute l’information disponible sur « les idées qui font avancer le monde dans tous les domaines » : santé, écologie, humanitaire…

Son site internet : https://www.sparknews.com

Territoires audacieux :

Territoires audacieux

Territoires audacieux a été créé dans le but de mettre en lumière les projets à impact positif développés par les élus des collectivités publiques. Ils nous ont interviewé récemment.

Son site internet : https://www.territoires-audacieux.fr

The Conversation :

The Conversation est exclusivement produits par des universitaires dans le but d’enrichir le débat public d’une expertise solide et d’une pensée argumentée.

Son site internet : http://theconversation.com/fr

Up le mag :

Up le mag

Up le mag permet de mieux comprendre et mieux agir au quotidien pour une société plus durable, plus écologique et responsable (Groupe SOS).

Son site internet : https://www.up-inspirer.fr

Cette liste est bien sûr non exhaustive, donc à compléter !

Conclusion

Pour conclure, rappelons que beaucoup de ces médias font face à des difficultés, principalement économiques, mais aussi d’indépendance éditoriale (les unes étant en lien avec les autres). Ils sont dépendants des bénévoles (si une association est derrière) ou de financements (si une société est derrière). Les personnes qui rédigent n’ont pas forcément une formation de journaliste et l’éthique/déontologie qui va avec. Ce type de journalisme peut tendre facilement vers un journalisme de communication (publi-rédactionnel) ou du militantisme qui oublie de parler des problèmes, freins, conflits.

Par ailleurs, rappelons que les « vieux » médias s’intéressent aussi au journalisme de solution. Reporter d’Espoir (www.reportersdespoirs.org) récompense les médias traditionnels chaque année. Après France 3 Auvergne Rhônes-Alpes, Le Point, Radio Nova et La #LoveArmyForRohingya au palmarès 2018, les journalistes et innovateurs des médias lauréats 2019 ont été dévoilés le 28 mai 2019 sur le bateau « Les Jardins du Pont neuf » à Paris (voir annexe 2 ci-dessous)  :

  • Prix de La Voix des Solutions : Denis Cheissoux de France Inter
  • Prix « Les Médias en actions » : Jean-Pierre Pernaut et l’équipe du 13h de TF1 pour « SOS Villages »
  • Prix du reportage télévisé : Laura Kalmus et Maxence Peigné, « La Finlande loge ses sans-abris » France 2
  • Prix Presse écrite : Marc de Miramon, « La culture berbère contre l’(in)culture barbare », L’Humanité Dimanche.
Les médias

A cette rentrée 2019, les médias traditionnels continuent de se verdir. France Inter transforme « La tête au carré » en « La terre au carré ».

Les médias

Dr Aurélie Luneau, productrice à France Culture, avait déjà fait cette mutation en 2016. Elle produisait « La Marche des sciences ». Elle produit depuis « De cause à effets, le magazine de l’environnement ».

Les médias

Le Parisien se met au vert tous les mercredis depuis septembre 2019 :

Les médias

A la suite de la création de ses rubriques « Half Full » et « The Upside » qui augmente beaucoup les ventes de The Guardian le vendredi selon Marc Rice Oxley, chef de cette rubrique (lors de sa conférence à Convergences 2019) :

Les médias

et d’autres comme le Libé des solutions ou Nice Matin :

Les médias

Espérons que les médias traditionnels continueront de se verdir et que des médias verts continueront à se créer et se développer. Espérons surtout qu’ils seront entendus. En effet, ces programmes ont tendance à convaincre des convaincus à la manière des « bulles informationnelles » des réseaux sociaux numériques où chacun reste entre soi ce qui ne permet pas de changer l’état des choses.

Dr Sebastien Poulain

Chargé de recherche Crois/Sens

Les médias Sebastien Poulain

Références :

« Le journalisme doit-il trouver des solutions ? », dans « Le secret des sources » de Frédéric Barreyre avec François Siegel, Christian de Boisredon, Eric Dupin, Isabelle Veyrat-Masson, France Culture, 2015, https://www.franceculture.fr/emissions/le-secret-des-sources/le-journalisme-doit-il-trouver-des-solutions

« Nicolas Blain a créé Courant positif, un site web d’infos constructives », On passe à l’acte !, 12 mai 2015, https://www.youtube.com/watch?v=bXq4z77-eOI  

ANDRACA Robin, « Le journalisme de solutions, une solution pour le journalisme ? – et si on po-si-ti-vait les infos ? @si a assisté à un séminaire à Paris », Arrêtsurimages.net, 2014, https://www.arretsurimages.net/articles/le-journalisme-de-solutions-une-solution-pour-le-journalisme

Associated Press and the Context-Based Research Group, A new model for news: Studying the deep structure of young-adult news consumption, 2008, http://rumble.me/wpcontent/uploads/2013/02/A-New-model-for-news.pdf

BAUMGARTNER Susanne E. & WIRTH Werner, « Affective priming during the processing of news articles », Media Psychology, 15 (1), 2012, p1-18, https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/15213269.2011.648535

BENESCH Susan, «The rise of solutions journalism », Columbia Journalism Review, vol. 36, no. 6, 1998, https://go.gale.com/ps/anonymous?id=GALE%7CA20426245&sid=googleScholar&v=2.1&it=r&linkaccess=abs&issn=0010194X&p=AONE&sw=w

BISWAS Rahul, RIFFE Daniel & ZILLMANN Dolf, « Mood influence on the appeal of bad news », Journalism & Mass Communication Quarterly, 73 (3), 1994, p689-696,

CHAZELLE Barbara, « Du journalisme « chien de garde » au journalisme « chien guide » : tour d’horizon des nouvelles pratiques journalistiques constructives, meta-media.fr, 10 juillet 2019, https://www.meta-media.fr/2019/07/10/du-journalisme-chien-de-garde-au-journalisme-chien-guide-tour-dhorizon-des-nouvelles-pratiques-journalistiques-constructives.html

CURRY Alexander L. et HAMMONDS Keith H., « Le pouvoir du journalisme de solutions », http://www.reportersdespoirs.org/wp-content/uploads/2014/06/RDE_EtudeJournalismeDeSolutions_FR.pdf et https://mediaengagement.org/wp-content/uploads/2014/06/ENP_SJN-report.pdf

FRANK Cyrille, « Le journalisme constructif : tendance et nécessité », 12 juillet 2019, http://www.eclaireursdelacom.fr/le-journalisme-constructif-tendance-et-necessite/

GALPIN Guillaume, « Le journalisme de solutions, révolution culturelle de l’info », Inaglobal, 2016, https://larevuedesmedias.ina.fr/le-journalisme-de-solutions-revolution-culturelle-de-linfo

GAPENNE Baptiste, « Le journalisme d’impact comme mobilisateur citoyen », Le Huffington Post, 2016, https://www.huffingtonpost.fr/baptiste-gapenne/journalisme-dimpact_b_11866982.html

GLASSNER Barry, « Narrative techniques of fear mongering », Social Research: An International Quarterly, 71 (4), 2004, p819-826.

GRAMAGLIA Juliette, « Nice matin vante son “journalisme de solutions”. Mais la limite avec la communication est parfois mince », Arrêtsurimages.net, 2016, https://www.arretsurimages.net/articles/nice-matin-vante-son-journalisme-de-solutions

HAAGERUP Ulrik, Constructive News, Aarhus Universitetsforlag, 2017

LONCHAMPT Patrick, « Médias en crise, médias porteurs de solutions », « L’éco des solutions », rcf.fr, 2016, https://rcf.fr/actualite/medias-en-crise-medias-porteurs-de-solutions

LECOMTE Julien, Enjeux épistémologiques et éthiques des médias et de l’éducation aux médias, 2016

LEFEBVRE Thierry et POULAIN Sebastien, Radios libres, 30 ans de FM°: la parole libérée ?, INA/L’Harmattan, collection « Les médias en actes », Paris, 2016, https://lesradioslibres.wordpress.com/2016/11/07/le-sommaire-des-radios-libres/

PATTERSON Thomas, « Why is the news so negative these days ? » George Mason University History News Network, 2002, http://hnn.us/article/1134

PAULY John J., « Is journalism interested in resolution, or only in conflict ? », Marquette Law Review, 93 (1), 2009, p7-23, https://scholarship.law.marquette.edu/cgi/viewcontent.cgi?referer=https://www.google.com/&httpsredir=1&article=4924&context=mulr

PIERRE Céline, « Le journalisme de solutions – analyse des présupposés », 29 janvier 2017, https://www.philomedia.be/le-journalisme-de-solutions-analyse-des-presupposes/

POULAIN Sebastien, « Dr Sebastien Poulain interviewé par Territoires audacieux sur Doc’Door, CitéoSquare, co-innovation, co-développement », Crois-sens.org, 29 juillet 2019, http://crois-sens.org/2019/07/29/sebastien-poulain-territoires-audacieux-innovation-docdoor-citeosquare/

POULAIN Sebastien, « Pourquoi a-t-on autant confiance en la radio ? », INAGlobal.fr, 28/02/17, http://www.inaglobal.fr/radio/article/pourquoi-fait-autant-confiance-la-radio-9572 et https://larevuedesmedias.ina.fr/pourquoi-fait-autant-confiance-la-radio

POULAIN Sebastien, « Quand la radio se révolte », INAGlobal.fr, 05/10/16, http://www.inaglobal.fr/radio/article/quand-la-radio-se-revolte-9299 et https://larevuedesmedias.ina.fr/quand-la-radio-se-revolte

POULAIN Sebastien, « Postradiomorphoses : petit bilan des mutations radiophoniques à l’ère du numérique », Radiography, 15 octobre 2013,http://radiography.hypotheses.org/906

POULAIN Sebastien, « La webradiophonie journalistique : les grandes radios ont du retard mais elles se soignent ! », Radiography, 25 septembre 2013, http://radiography.hypotheses.org/793

POULAIN Sebastien, « De la démocratisation du micro à la démocratisation des archives ! », Radiography, 16 juillet 2013, http://radiography.hypotheses.org/704

POULAIN Sebastien, « La radio du futur : du téléchromophotophonotétroscope aux postradiomorphoses », Cahiers d’histoire de la radiodiffusion, n°132, avril-juin 2017, https://radiodufutur.wordpress.com/2017/10/25/presentation-la-radio-du-futur-du-telechromophotophonotetroscope-aux-postradiomorphoses-sous-la-direction-de-sebastien-poulain/

POULAIN Sebastien, « Les postradiomorphoses : enjeux et limites de l’appropriation des nouvelles technologies radiophoniques », in Pascal Ricaud et Nozha Smati (sous la direction de), « Évolution des formats et modes d’expression radiophoniques », RadioMorphoses, n°2, 2017, http://www.radiomorphoses.fr/index.php/2017/02/21/postradiomorphoses/

POULAIN Sebastien, « Du paradigme de « l’interactivité » à celui du « journalisme participatif » ? L’exemple de l’interview du Président de la République à RMC/BFMTV », in Pascal Ricaud et Nozha Smati (sous la direction de), « Numérisation de la radio : pratiques et perspectives », RadioMorphoses, n°1, 2016, http://www.radiomorphoses.fr/index.php/2016/05/04/du-paradigme-de-linteractivite-a-celui-du-journalisme-participatif-lexemple-de-linterview-du-president-de-la-republique-a-rmcbfmtv/

POURQUERY Didier et QUELIER Olivier, Le journalisme de solution, solution du journalisme ? 2016

RICE-OXLEY Mark, « The Upside escapes Brexit for the continent”, theguardian.com, 6 septembre 2019, https://www.theguardian.com/world/2019/sep/06/the-upside-escapes-brexit-for-the-continent

RICE-OXLEY Mark, « The good news is … people like to read good news”, theguardian.com, 12 février 2019, https://www.theguardian.com/world/2018/feb/12/but-first-here-is-the-good-news-

VERNIERS Patrick, Enjeux politiques et idéologiques des médias et de l’éducation aux médias, 2016. 

Annexes 1 :

A la soirée de Convergences – jeudi 5 septembre 2019 19h00–21h00 – « Pour changer le monde, commençons par le raconter autrement », les modérateurs étaient Florian Mollard-Coulon, Media Partnerships Coordinator, Sparknews ; Aubance Lamour, Communication and Partners relationships Manager at Sparknews ; Christian de Boisredon, Fondateur et Directeur général, Sparknews ; Emma Stokking, Responsable Contenus, Sparknews ; Thibault Larose, Directeur exécutif, Convergences.  Les intervenants étaient Bruno Goimier, Directeur de la communication, Pernod Ricard ; Pierre Grange, Rédacteur en chef, Konbini ; Pauline Bression, comedienne, Série Plus Belle La Vie ; Magali Payen, Fondatrice, Imagine 2050 & On est prêt ; Serge Ladron de Guevara, Directeur de production, Telfrance Série ; Arthur Keller, Auteur et conférencier, Adrastia ; Marc Rice Oxley, Chef de Rubrique « The Upside », The Guardian ; Marine Humbert, Chargée de communication, Telfrance Série ; Stéphane Jourdain, Rédacteur en chef numérique, France Inter

Annexe 2 :

Le jury Reporter d’Espoir 2019 comprenaient : Ryad Boulanouar, CliqueTV, Catherine Boullay, Envoyé Spécial, Hedwige Chevrillon, BFMBusiness, Raphaëlle Duchemin, Europe 1, Stéphane de Freitas, Eloquentia, Isabelle Giordano, Unifrance Film, Antoine Guélaud, TF1, Sophie Jovillard, France5, Delphine Minoui, Le Figaro, Jean-Marc Rivière, La Voix du Nord, Marie-Monique Robin, Sabine Torres, Médias du Sud, Hugo Travers, HugoDécrypte, Julien Vidal, Ca Commence Par Moi.

« Je rêve de développer un tourisme de répit » Pour une économie du bien vivre : Episode 3 par Virginie Desforges

Virginie Desforges rêve de développer un tourisme de répit !

Son témoignage :

« Formée en géographie et en naturopathie, je rêve de développer un tourisme de répit qui allie soin conventionnel et apprentissage au bien-être au travers de médecines complémentaires, et d’offres sportives et culturelles. Un festival participatif sur le thème du bien-vivre a déjà vu le jour en juillet 2018 et de nouvelles activités se mettent en place depuis lors d’ateliers féminité, ateliers apprendre à faire ses propres produits naturels, répare-vélo, repas pop’… »

Sa compétences clé pour le tourisme de répit :  entrepreneuse du bien-vivre !

Virginie explique ce qu’est une Entrepreneuse du Bien Vivre ici :

Présentation :

Virginie Desforges intervient sur l’innovation sociale et la participation citoyenne. Elle a réalisé plusieurs diagnostics territoriaux, avec sa formation en géographie, et accompagné plusieurs projets de participation citoyenne dans l’aménagement territorial et l’animation socioculturelle.

Diplômée de géographie/aménagement du territoire à Nancy, de géographie et innovation sociale à l’UQAM, et se formant à la naturopathie, elle appréhende les projets dans leur globalité et de manière multiscalaire.

Ses missions passées :

  • Ville de Mirecourt, juin et juillet 2011, réalisation d’un diagnostic territorial au travers de documents écrits et d’interviews de ressources officielles et d’habitants-types
  • Communauté de communes d’Orléans, septembre et octobre 2014, consultante pour adapter l’offre de services de deux zones, observation directe et consultation par interviews et questionnaire (élus, habitants, commerçants et usagers)
  • Coalition de la Petite-Bourgogne (Montréal), mars 2014 à juin 2016, chargée de participation citoyenne dans un projet d’aménagement urbain (+ sentiment d’appartenance à son quartier, animation socioculturelle, gentrification)
tourisme de répit

Références pour en savoir plus :

DESFORGES Virginie, « Le festival Utopic & Co : un an déjà depuis les festivités, mais que se trame-t-il depuis ? », bien-vivre-maintenant.fr, 15 juillet 2019, https://bien-vivre-maintenant.fr/blogsdefis/territoires/grand-est/le-festival-utopic-co-un-an-deja-depuis-les-festivites-mais-que-se-trame-t-il-depuis/ 

DESFORGES Virginie, « Un pôle féminité, pour un retour à soi, à son corps et échanger en toute sérénité », bien-vivre-maintenant.fr, 24 juillet 2019, https://bien-vivre-maintenant.fr/territoires/grand-est/mirecourt/pole-feminite-corps-echanger/

« Virginie Desforges : un retour aux sources par le Pôle Féminité », vosgesmatin.fr, 26 avril 2019, https://www.vosgesmatin.fr/edition-de-la-plaine/2019/04/26/virginie-desforges-un-retour-aux-sources-par-le-pole-feminite

POULAIN Sebastien, « « Apporter du bien-vivre sur le territoire grâce à des techniques, des échanges, des outils », Entrepreneurs.euses du bien-vivre épisode 5 par Virginie Desforges », Crois-sens.org, 30 juillet 2019, http://crois-sens.org/2019/07/30/virginie-desforges-entrepreneuse-du-bien-vivre/

Un atelier Crois/Sens sur le sens à donner aux données énergétiques au 37ème Congrès de la FNCCR

Le 37ème Congrès de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies – FNCCR a eu lieu à Nice du 1er au 3 octobre 2019 avec pour intitulé « Solidarité sociale et territoriale : quelles réponses des services publics ? » dont voici le programme.

Crois/Sens y était représenté puisque Julien Robillard et moi-même (Anne Barbarin) y animions un atelier mercredi 2 à 14h15 pendant 45 minutes et intitulé « Donner du sens aux données énergétiques ».

Julien Robillard

Dans cet atelier, il s’agissait donc d’échanger sur le sens qui peut être apporté aux données énergétiques. Pour cela, nous nous sommes appuyés sur des cas concrets issues d’interviews que nous avons menées dans le cadre d’une mission pour GRDF (voir dans références ci-dessous) et sur nos expériences professionnelles dans le secteur de l’énergie.

Selon notre analyse, les données peuvent être utiles pour créer des liens et renforcer la chaine de valeur territoriale. En effet, si le sens qu’apportent les données dans le cadre d’un usage est une perception individuelle, il apparait, en revanche, que les données peuvent avoir un pouvoir de transformation très puissant lorsqu’elles sont utilisées pour créer des liens entre parties prenantes d’un même enjeu ou d’une même ressource. L’analyse des usages des données énergétiques fait ressortir ce point de façon très nette.

Grâce à notre méthode (voir dans références ci-dessous), on peut donc faire émerger et accélérer la création de ce lien pour transformer les offres de services au bénéfice de toutes les parties prenantes. Dans la photo ci-dessous, j’explique justement comment cette méthode peut aider à transformer les activités des organisations par la mise en capacité des parties prenantes :

Julien Robillard et Anne Barbarin

Pour conclure, le mieux est de laisser s’exprimer les acteurs: quelques synthèses de verbatim ci-dessous

Oui les données facilitent la confiance et la création de lien !

Anne Barbarin, DG de Crois/Sens

PS : Merci à la FNCCR de nous avoir permis de partager quelques éléments clés de notre vision et nos retours d’expériences.

Références :

Présentation de notre offre d’accompagnement : http://crois-sens.org/wp-content/uploads/2019/10/19-10-04-Présentation-Crois-Sens_générique_Web.pdf

BARBARIN Anne, « Donner du sens aux données énergétiques », crois-sens.org, 20 février 2019, http://crois-sens.org/2019/02/20/les-donnees-energetiques/

BARBARIN Anne, DESFORGES Marc, ROBILLARD Julien, « Une transition environnementale et sociale oui… mais collective ! », linkedin.com, 21 février 2019, https://www.linkedin.com/pulse/une-transition-environnementale-et-sociale-oui-mais-marc-desforges/  

BARBARIN Anne, « Crois-Sens expérimente le programme « Mon Pavillon et Moi » pour une massification de la demande en rénovation énergétique de maisons individuelles – Epinal (Vosges) », crois-sens.org, 28 septembre 2018, http://crois-sens.org/2018/09/28/crois-sens-experimente-le-programme-mon-pavillon-et-moi-pour-une-massification-de-la-demande-en-renovation-energetique-de-maisons-individuelles-epinal-vosges/

BERTHIER Antoine et FULCHIRON Tristan, « Données d’innovation » Quelle intervention de l’Etat sur le partage de données ?, Terra Nova, 10/10/2019, http://tnova.fr/system/contents/files/000/001/851/original/Terra-Nova_Donnees-innovation_101019.pdf?1570785729

MOREL Camille, « Transition environnementale : quel rôle pour les citoyens ? », crois-sens.org, 7 décembre 2018, http://crois-sens.org/2018/12/07/transition-environnementale-citoyens/

« Présentation du projet « Mon Pavillon Et Moi » », http://crois-sens.org/wp-content/uploads/2017/06/A4-recto-verso-VF.pdf