Financement des innovations citoyennes, quels modèles ? Compte-rendu du séminaire SmartCitizens

Quels modèles pour les investissements et le financement des innovations citoyennes au service du bien-vivre dans les territoires ? C’est la question que nous avons posé lors du séminaire du 13 décembre 2017 du Collectif SmartCitizens sur lequel nous voulons revenir aujourd’hui, au regard du déploiement des projets de Crois/Sens.

En effet, Crois/Sens poursuit le déploiement territorial des sociétés de co-développement, qui visent à favoriser l’essor du bien-vivre dans les territoires par l’amorçage de projets économiques viables qui recouvrent des domaines très variés (santé, nutrition, mobilité, énergie…).

C’est dans cet objectif que Crois/Sens, dans le cadre d’une mission de conseil, a accompagné depuis 2018 au sein d’un groupement la Métropole Européenne de Lille (MEL) dans la structuration d’un projet de territoire autour de la notion de bien-vivre et de la place centrale des usagers-citoyens. Une concertation citoyenne ambitieuse a été lancée (dix réunions publiques d’une centaine de personnes, 100 rencontres et entretiens individuels) qui ont permis d’identifier les besoins à couvrir. En parallèle de la concertation citoyenne, Crois/Sens a mené un travail d’identification et de rencontre de plus de 35 porteurs de projets afin de poser les bases d’alliances inédites pour le territoire. Ces actions préfigurent un modèle innovant de financement.

Agathe Brenguier

Cheffe de projet Bien-Vivre

Et voici le compte-rendu du séminaire :

Financement

Voici, tout d’abord, une présentation des intervenants invité.e.s :

Cécile Ezvan est philosophe et économiste. Elle enseigne à l’Essec et à l’Icp. Chercheure associée à l’Essec, elle travaille sur la transformation des modèles économiques, l’innovation sociale et écologique et le bien-vivre au travail.

Gilles Caretti est infirmier et directeur de l’Institut Médico-Educatif du Beau Joly de Mirecourt.

Vincent Aurez est chercheur à l’Institut de l’Economie Circulaire.

Thierry Philipponnat est directeur de l’Institut Friedland et ancien président du Forum d’Investissement Responsable (FIR).

Les interventions sur les nouvelles forme de financement :

  • Cécile Ezvan pose l’intérêt des acteurs politiques et économiques pour les nouvelles formes de solidarités, les questions d’éthique, leur implication dans le développement de « capacités » et l’objectif de vie bonne, « digne » (Martha Nussbaum), « choisie » (Amartya Sen) dans différents domaines : santé, lien social, logement, préservation de l’environnement. Il s’agit de mettre chacun en capacité de développer des projets associatifs et entrepreneuriaux sur les territoires en s’appuyant sur un indicateur de capacités relationnelles-ICR (CR atelier du 19/09/2017).
  • Gilles Caretti présente la méthode bien-vivre qu’il emploie à l’Institut Médico-Educatif du Beau Joly de Mirecourt : bienveillance, approche globale de la santé et de l’éducation, naturopathie (bromatologie, hydrologie et la balnéation, kinésithologie, psychologie), collaboration multiacteurs (personnel de l’établissement – familles – fournisseurs), mesure d’efficacité (bilan IoMET)… Les résultats sont impressionnants et chiffrés en termes d’insertion : augmentation de la durée de l’attention, diminution des troubles du comportement, diminution de la durée de la présence dans l’institut (3 ans au lieu de 4 ailleurs), diminution des coûts financiers pour la collectivité. Gilles Caretti propose d’utiliser cette méthode dans d’autres institutions, sur d’autres territoires, à d’autres échelles grâce à la création d’une école de naturopathie. Crois/Sens s’appuie sur cette idée pour lancer une école des entrepreneurs du bien-vivre où le capital santé permet le développement socio-économique du territoire :
Financement
  • Vincent Aurez intervient sur le financement de ce type de projet via la finance solidaire et les fonds ESUS dans les territoires. Spécialiste de l’économie sociale et solidaire, il observe que le fait de mettre en place une économie circulaire territoriale (plutôt qu’a-territoriale) appuyée sur des partenariats et de la mutualisation permet des économies d’échelle externes à l’entreprise. Le simple recyclage ne permet pas à lui seul de combler l’augmentation de la demande en ressources primaires. D’où la nécessité de faire de cette économie circulaire un principe d’organisation. Notamment au niveau d’un bâtiment en ce qui concerne l’énergie car il y a 5,1 millions de personnes en précarité énergétique, 3,5 millions mal logées ou sans abris, 1,8 millions en attente de logement social… Vincent Aurez s’appuie sur l’exemple d’un bâtiment de 1 700 m² construit récemment à Paris (Buzenval) par Novaxia qui dispose de toutes les caractéristiques de l’économie circulaire, durable et solidaire : éco-conception (matériaux recyclés, économie d’énergie renouvelable), mixité sociale, socialisation dans des espaces partagés, investi par des associations, salariat de 16 personnes à temps plein… Etant rentable économiquement en plus d’être à l’avant-garde sociale et environnementale, il attire le financement participatif et les investissements de type ESUS, tout en permettant le développement du projets susceptibles de se rapprocher de la finance.
Financement
  • Ace sujet du financement, Thierry Philipponnat pense que l’argent ne manque pas, y compris pour des critères extrafinanciers ESSG (environnement, social, sociétal, gouvernance). Par exemple, les montants en K-risque en France sont supérieurs à ceux en Grande-Bretagne et Allemagne. Chaque projet peut trouver un type de financement adapté. En effet, il y a « des » finances et non « une » finance. Par exemple, le projet de Gilles Caretti peut être fiancé par des titres participatifs et des SIB (Social Impact Bons) alors que ce sont des fonds propres qui sont adaptés pour le projet Novaxia. Il s’agit donc de s’adresser aux bonnes personnes avec le bon vocabulaire et savoir exactement quels sont les objectifs (atteindre des pools de capitaux mainstream ou des poches identifiées ?).

Discussion :

Marc Desforges pense qu’il s’agit de parvenir à financer des projets dans la fourchette 500k€ / 1M€. Pour Jean-Michel Mépuis (Horizon conseil), cela doit passer par de la modélisation du surcroît de la dimension sociétale et de bien-vivre qui va apporter la valeur à la nourriture, à l’immobilier, à la gestion des déchets. Cela peut passer, selon Denis Hameau, par des fondations de territoire qui peuvent jouer le rôle de relais et intermédiaire. Françoise Dumaine (Cifasol) plaide pour faire évoluer le cadre réglementaire de la finance pour faire remonter des projets territoriaux et amener des financiers dans des projets à dimension solidaire qui doivent être systémiques : bio-psycho-sociaux. En effet, les entrepreneurs handicapés ont, par exemple, des difficultés d’accès au crédit et à l’emprunt selon Xavier Doublet (TIH Business).

Présent-e-s en plus de l’équipe Smartcitizen :

Lors de ce dernier séminaire sont présents : des chercheurs comme Pamela Moore du « Collectif doctoral pour la diversité de la recherche » ou Gerardo Gil (doctorant spécialiste des coopérations entre entreprises, associations et pouvoirs publics pour de l’innovation sociale), Zoé Bengherbi (responsable des partenariat à La Paillasse), des représentants de collectivités territoriales comme Denis Hameau (Conseiller Municipal, et Conseiller métropolitain, délégué à l’enseignement supérieur et à l’innovation), Pauline Desbuisson (métropole de Lille, en charge de la démarche TIGA), et des représentants des entreprises avec Jean-Yves Besombes (Pragma-tic), Renaud Desforges (Air Liquide), l’équipe CIFASOL (Conseil en Investissement Financier, Créateur de l’Empreinte Solidaire) comprenant Françoise Dumaine, Jean-Michel Mépuis et Xavier Doublet.

Pour en savoir plus sur nos autres séminaires SmartCititzens, lire les références ci-dessous.

Dr Sebastien Poulain

Chargé de recherche

Références :

CLERGEAU Christophe, DESFORGES Marc et GILLI Fréderic (Collectif Smartcitizens), Tribune « Pour un droit à la co-innovation », crois-sens.org, 17/05/2017, http://crois-sens.org/2018/09/17/le-collectif-smartcitizens-pour-un-droit-a-la-co-innovation/ et http://crois-sens.org/wp-content/uploads/2018/09/Tribune-collectif-Smartcitizens-Pour-un-droit-à-la-co-innovation-mai-2017.pdf

CORDOBA Vanessa, DESFORGES Marc et GILLI Fréderic, « Territoires et innovation », Travaux (Délégation interministérielle à l’aménagement et à la compétitivité des territoires), volume 17, La Documentation française, Collection Travaux / DATAR, Paris, 2013, 107 pages, https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb436436720.public

COURPASSON David et MOREL Camille, « Etudier la coopération renforcée : compte-rendu du séminaire du 13 Juin 2017 du Collectif SmartCitizens », crois-sens.org, 23 octobre 2018, http://crois-sens.org/2018/10/23/etudier-la-cooperation-renforcee-par-camille-morel-et-david-courpasson/

DESFORGES Marc, « Introduction du séminaire SmartCitizens du 15 juin 2017 », Chaine YouTube Crois-sens, https://youtu.be/fE_zQRPNIEs

DESFORGES Marc, « Conclusion du séminaire SmartCitizens du 15 juin 2017 », Chaine YouTube Crois-sens, https://youtu.be/E5_-ac8_YP0

LENOT Olivier, DESFORGES Marc et GILLI Frédéric, « Interprétation de l’AMI « Territoires d’Innovation de Grande Ambition » (TIGA) », séminaire SmartCitizens du 15 juin 2017 https://youtu.be/23PP2ICEcj4

MOREL Camille, « Ollivier Lenot de la Caisse des Dépôts explique les enjeux de l’AMI « Territoires d’Innovation et de Grande Ambition » », crois-sens.org, 24 septembre 2018, http://crois-sens.org/2018/09/24/ollivier-lenot-de-la-caisse-des-depots-explique-les-enjeux-de-lami-territoires-dinnovation-et-de-grande-ambition/

COURPASSON David et MOREL Camille, « Etudier la coopération renforcée : compte-rendu du séminaire du 13 Juin 2017 du Collectif SmartCitizens », crois-sens.org, 23 octobre 2018, http://crois-sens.org/2018/10/23/etudier-la-cooperation-renforcee-par-camille-morel-et-david-courpasson/

POULAIN Sebastien, « Repenser les rôles entre public et privé pour mieux financer le Bien-Vivre par Marc Desforges », crois-sens.org, 20 septembre 2018, http://crois-sens.org/2018/09/20/repenser-les-roles-entre-public-et-prive-pour-mieux-financer-le-bien-vivre-par-marc-desforges/

POULAIN Sebastien, « Introduction au séminaire SmartCitizens », crois-sens.org, 13 septembre 2018, http://crois-sens.org/2018/09/13/introduction-au-seminaire-smartcitizens/

POULAIN Sebastien, « Le Guide Smart Citizen pour un territoire d’innovation enfin publié ! », crois-sens.org, 16 mai 2019, http://crois-sens.org/2019/05/16/le-guide-smart-citizen-pour-un-territoire-dinnovation-enfin-publie/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *