Force Femmes : association d’insertion professionnelle pour les femmes

Crois/Sens a participé au Forum organisé par Force Femmes, association reconnue d’intérêt général qui accompagne gratuitement les femmes de plus de 45 ans sans emploi dans leurs démarches de retour à l’emploi ou de création d’entreprises.

Force Femmes

Anne Méaux à gauche à la tribune

Vendredi 13 septembre 2019, l’association Force Femmes, implantée dans 14 villes, organisait son premier forum à Marseille. Christine Bugliani, Directrice Territoriale Déléguée de Pôle Emploi Marseille – Bouches-du-Rhône, rappelle les enjeux de cette journée ; le taux de chômage chez les seniors approche les 6%, soit trois fois moins que celui des jeunes. Ce taux diffère assez peu entre les hommes et les femmes, notamment dans les CSP+. Dans les secteurs moins qualifiés, avec des contrats en CDD et en temps partiels, le chômage des femmes demeure moins visible et moins indemnisé. Par ailleurs, quand l’ensemble des actifs de plus de 45 ans, une fois au chômage, voient leur accès au marché du travail se dégrader, ce phénomène s’accentue pour les femmes, qui cumulent parfois une situation d’enfants à charge ou d’aidantes.

Le projet de Force Femmes : sortir de l’isolement, recréer un réseau professionnel

Force Femmes souhaite accompagner des femmes qui se retrouvent éloignées de l’emploi à cause d’accidents de vie ou tout simplement de choix.  Elles peuvent vivre une rupture de travail, couplée ou non avec une rupture de vie (séparation), ce qui peut mener à un sentiment de honte et un isolement. Il est dès lors important de pouvoir partager leurs difficultés, et de reprendre confiance grâce au regard des autres.

Le projet se base tout d’abord sur des notions d’empathie, de solidarité et de sororité, puisque l’association a été créée par des femmes voulant venir en aide à d’autres femmes. Cet accompagnement prend la forme d’entretiens individuels et de groupes de travail, permettant de travailler son réseau professionnel. Le projet se base également sur la mise en avant de l’intergénérationnel, qui est de plus en plus reconnu comme une force au sein de l’entreprise, comme le soulignait Malika Idri, d’AG2R La Mondiale, notamment à travers le mentorat.

L’autre sujet majeur soulevé lors de ce forum est les particularités des secteurs qui recrutent en France ; informatique, sécurité, BTP, transport, des métiers « traditionnellement masculins », bien qu’ouverts à toutes et tous. Beaucoup de femmes n’envisagent pas une carrière dans ces secteurs à cause des stéréotypes qui les entourent, notamment en matière de pénibilité physique. Or, ces métiers « traditionnellement masculins » sont mieux payés que ceux « traditionnellement féminins », comme les services à la personne. Plusieurs pistes ont été évoquées pour encourager les femmes à s’orienter vers ces secteurs : plus de pédagogie dès le plus jeune âge pour faire tomber les stéréotypes de genre liés aux métiers, ou, initiative lancée par Pôle Emploi, un accompagnement spécifique pour les reconversions des femmes vers les métiers « traditionnellement masculins ».

Le mot de la Vice-Présidente Anne Méaux

La journée s’est déroulée sous le patronage d’Anne Méaux, femme d’affaire et vice-présidente et fondatrice de Force Femmes, qui y a présenté son engagement : « La question du retour à l’emploi est un véritable fait de société. C’est-à-dire 1/qu’il est massif 2/qu’il prend des formes et a des causes diverses et complexes et 3/que ce qui se joue dans le fait d’avoir un emploi est bien plus que d’avoir de quoi vivre. Il s’agit aussi d’exister dans la société, d’y avoir une place, d’être regardée, reconnue, considérée…

Force Femmes s’est construite sur ce triple prisme -âge, genre et statut professionnel- pour lutter contre un phénomène complexe, une forme insidieuse de violence et d’exclusion qui frappe les femmes de manière pas exclusive mais particulière, spécifique : le pire ennemi dans ces moments de la vie c’est l’isolement. »

Agathe Brenguier

Références :

BRENGUIER Agathe, « Symbiogora : une communauté apprenante dédiée aux acteurs des écosystèmes territoriaux », crois-sens.org, 21 janvier 2019, http://crois-sens.org/2019/01/21/symbiogora-une-communaute-apprenante-dediee-aux-acteurs-des-ecosystemes-territoriaux/

DESFORGES Virginie, « Un pôle féminité, pour un retour à soi, à son corps et échanger en toute sérénité », bien-vivre-maintenant.fr, 24 juillet 2019, https://bien-vivre-maintenant.fr/territoires/grand-est/mirecourt/pole-feminite-corps-echanger/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *