Le Bien-Vivre Maintenant comme opportunité pragmatique de développement pour les territoires et leurs acteurs : interview de Jean-Yves Besombes

“Le Bien-Vivre Maintenant, tel que nous l’entendons, n’est pas une pétition de principe mais une opportunité pragmatique de développement pour les territoires et leurs acteurs

développement

Comment a commencé votre histoire ?

Je suis Jean-Yves Besombes, l’un des associés de Crois/Sens.
Cela fait près de 20 ans que j’accompagne des entreprises dans le développement des compétences de leurs collaborateurs, à la fois comme formateur, consultant et coach. Alors que la finalité de ces actions d’accompagnement vise le plus souvent une performance accrue, il m’est apparu que les bénéficiaires faisaient de plus en plus état d’un manque quant au sens donné à l’action, quand ce n’était pas l’expression d’un conflit entre leurs valeurs personnelles et celles de leur entreprise.

Cela m’a conduit à développer une réflexion sur la façon de concilier le « mieux-faire » avec le « mieux-être », la mise en œuvre d’une pédagogie et de processus d’accompagnement permettant un meilleur alignement de chacun.

Quels en ont été les faits marquants ?

Après 18 ans passés dans un cabinet de consultants parisiens, j’ai créé en 2014 Pragma-tic, dont le slogan est « Mieux-faire | Mieux-être ».
Les hasards de la vie m’ont fait rencontrer Crois/Sens en 2017. Il nous est apparu qu’il y avait entre nos deux projets de nombreuses convergences et synergies, avec pour moi la perspective de pouvoir toucher un public beaucoup plus large que celui des entreprises. Cela a débouché sur une prise de participation de Pragma-tic dans Crois/Sens et l’établissement d’un partenariat stratégique dans lequel Pragma-tic met à disposition ses ressources et son expertise en matière de développement de compétences.

Vos convictions en lien avec votre projet ?

Le Bien-Vivre Maintenant, que défend Crois-Sens, représente un enjeu majeur pour les territoires et leurs acteurs : il s’agit de donner du sens, de remettre les acteurs en capacité d’agir et de les accompagner dans l’invention d’un mode de fonctionnement plus orienté vers le collectif et la co-construction, tout cela dans la perspective d’un monde meilleur !

Quel est votre projet et la valeur qu’il apporte à votre communauté?

A mon niveau, il s’agit d’aider à recruter et former les chevilles ouvrières de ce projet que nous appelons les Entrepreneurs du bien-vivre, qui sont aussi des professionnels de la conduite du changement.
Cela débouche sur la construction d’un parcours de formation certifiant qui doit nous permettre de forger les nouvelles compétences dont les territoires ont besoin en répondant à des questions aussi diverses que :

  • Comment comprendre le territoire ?
  • Comment créer des alliances inédites, porteuses de sens, dans le territoire ?
  • Comment sensibiliser les acteurs locaux au bien-vivre et les impliquer ?
  • Comment faire émerger les problématiques qui comptent pour le territoire ?
  • Comment inventer les start-ups du bien-vivre et accompagner les porteurs de projet ?

C’est à toutes ces questions que nous nous attelons à répondre.

Pourriez-vous expliquer votre objectif avec Le Campus ?

Avant tout, je pense qu’il est important de partager notre vision du Bien-vivre, ainsi que les modes d’action qui permettent de tendre vers cette finalité.
Par ailleurs, c’est aussi l’occasion de créer une communauté qui partage nos valeurs et le sens que nous donnons à l’action.
Au-delà, c’est aussi l’occasion d’identifier des partenaires potentiels, des porteurs de projet, et de créer les alliances inédites qui nous sont chères !

Qu’avez-vous envie de transmettre comme message aux dirigeants qui vont vous écouter via Le Campus ?

Le Bien-Vivre Maintenant, tel que nous l’entendons, n’est pas une pétition de principe mais une opportunité pragmatique de développement pour les territoires et leurs acteurs (collectivités, citoyens, entreprises, acteurs de l’ESS). Autant par le sens qu’il poursuit que par la création de valeur qu’il laisse entrevoir, il représente une chance de concevoir autrement (mais de manière très pratique et économiquement responsable) le développement, en sortant des impasses que nos stéréotypes liés au concept de croissance nous ont amenés à répéter toutes ces dernières années. En résumé, une chance à saisir !

Comment a commencé votre histoire?

Je suis Jean-Yves Besombes, l’un des associés de Crois/Sens.
Cela fait près de 20 ans que j’accompagne des entreprises dans le développement des compétences de leurs collaborateurs, à la fois comme formateur, consultant et coach. Alors que la finalité de ces actions d’accompagnement vise le plus souvent une performance accrue, il m’est apparu que les bénéficiaires faisaient de plus en plus état d’un manque quant au sens donné à l’action, quand ce n’était pas l’expression d’un conflit entre leurs valeurs personnelles et celles de leur entreprise.

Cela m’a conduit à développer une réflexion sur la façon de concilier le « mieux-faire » avec le « mieux-être », la mise en œuvre d’une pédagogie et de processus d’accompagnement permettant un meilleur alignement de chacun.

Quels en ont été les faits marquants?

Après 18 ans passés dans un cabinet de consultants parisiens, j’ai créé en 2014 Pragma-tic, dont le slogan est « Mieux-faire | Mieux-être ».
Les hasards de la vie m’ont fait rencontrer Crois/Sens en 2017. Il nous est apparu qu’il y avait entre nos deux projets de nombreuses convergences et synergies, avec pour moi la perspective de pouvoir toucher un public beaucoup plus large que celui des entreprises. Cela a débouché sur une prise de participation de Pragma-tic dans Crois/Sens et l’établissement d’un partenariat stratégique dans lequel Pragma-tic met à disposition ses ressources et son expertise en matière de développement de compétences.

Vos convictions en lien avec votre projet?

Le Bien-Vivre Maintenant, que défend Crois-Sens, représente un enjeu majeur pour les territoires et leurs acteurs : il s’agit de donner du sens, de remettre les acteurs en capacité d’agir et de les accompagner dans l’invention d’un mode de fonctionnement plus orienté vers le collectif et la co-construction, tout cela dans la perspective d’un monde meilleur !

Quel est votre projet et la valeur qu’il apporte à votre communauté?

A mon niveau, il s’agit d’aider à recruter et former les chevilles ouvrières de ce projet que nous appelons les Entrepreneurs du bien-vivre, qui sont aussi des professionnels de la conduite du changement.
Cela débouche sur la construction d’un parcours de formation certifiant qui doit nous permettre de forger les nouvelles compétences dont les territoires ont besoin en répondant à des questions aussi diverses que :

  • Comment comprendre le territoire ?
  • Comment créer des alliances inédites, porteuses de sens, dans le territoire ?
  • Comment sensibiliser les acteurs locaux au bien-vivre et les impliquer ?
  • Comment faire émerger les problématiques qui comptent pour le territoire ?
  • Comment inventer les start-ups du bien-vivre et accompagner les porteurs de projet ?

C’est à toutes ces questions que nous nous attelons à répondre.

Pourriez vous expliquer votre objectif avec Le Campus?

Avant tout, je pense qu’il est important de partager notre vision du Bien-vivre, ainsi que les modes d’action qui permettent de tendre vers cette finalité.
Par ailleurs, c’est aussi l’occasion de créer une communauté qui partage nos valeurs et le sens que nous donnons à l’action.
Au-delà, c’est aussi l’occasion d’identifier des partenaires potentiels, des porteurs de projet, et de créer les alliances inédites qui nous sont chères !

Qu’avez vous envie de transmettre comme message aux dirigeants qui vont vous écouter via Le Campus?

Le Bien-Vivre Maintenant, tel que nous l’entendons, n’est pas une pétition de principe mais une opportunité pragmatique de développement pour les territoires et leurs acteurs (collectivités, citoyens, entreprises, acteurs de l’ESS). Autant par le sens qu’il poursuit que par la création de valeur qu’il laisse entrevoir, il représente une chance de concevoir autrement (mais de manière très pratique et économiquement responsable) le développement, en sortant des impasses que nos stéréotypes liés au concept de croissance nous ont amenés à répéter toutes ces dernières années. En résumé, une chance à saisir !

Références :

Interview de Jean-Yves par Pascal Faucon sur la plate-forme Le Campus : https://www.lecampus.online/conferenciers/jean-yves-besombes

Présentation du partenariat stratégique entre Crois/Sens et Pragma-tic : http://www.pragma-tic.com/etablissement-dun-partenariat-strategique-avec-crois-sens/

POULAIN Sebastien, « Le Guide Smart Citizen pour un territoire d’innovation enfin publié ! », crois-sens.org, 16 mai 2019, http://crois-sens.org/2019/05/16/le-guide-smart-citizen-pour-un-territoire-dinnovation-enfin-publie/

BESOMBES Jean-Yves et DESFORGES Marc, « Devenir entrepreneur du Bien-Vivre pour accompagner la transformation des territoires », lecampus.online, 1 février 2019, https://www.lecampus.online/replays/devenir-entrepreneur-du-bien-vivre-pour-accompagner-la-transformation-des-territoires

BESOMBES Jean-Yves et DESFORGES Marc, « Une formation pour entreprendre en faveur du bien-vivre », linkedin.com, 30 janvier 2019, https://www.linkedin.com/pulse/une-formation-pour-entreprendre-en-faveur-du-marc-desforges/

POULAIN Sebastien, « « Une méthodologie efficace et des outils clé » : formation EBV épisode 3 par Elodie Prouvost Dusart », crois-sens.org, 26 février 2019, http://crois-sens.org/2019/02/26/une-methodologie-efficace-et-des-outils-cles-formation-ebv-episode-3-par-elodie-prouvost-dusart/

POULAIN Sebastien, « La demande citoyenne forte, fédératrice et mobilisatrice : formation EBV épisode 2 par Marc Desforges », crois-sens.org, 23 janvier 2019, http://crois-sens.org/2019/01/23/la-demande-citoyenne-forte/

POULAIN Sebastien, « « Redonner du sens à ma carrière » : formation EBV épisode 1 par Aurélie Legrand », crois-sens.org, 16 janvier 2019, http://crois-sens.org/2019/01/16/redonner-du-sens-carriere-formation/

« Une méthodologie efficace et des outils clés » : formation EBV épisode 3 par Elodie Prouvost Dusart

« Une méthodologie efficace et des outils clés » : formation EBV épisode 3 par Elodie Prouvost Dusart

Une méthodologie efficace

A l’occasion du lancement de la 2ème saison de la formation « Entrepreneurs.euses du bien-vivre », nous avons souhaité réaliser une vidéo de présentation de ce nouveau métier et de la formation pour développer les compétences nécessaires.

Nous avons donc interrogé ceux qui ont mis en place cette formation et ceux, ou plutôt celles qui ont suivi cette formation pour leur demander ce qu’ils en pensent :

  • Episode 1 : « Pourquoi avoir voulu faire cette formation ? » C’est Aurélie Legrand, Entrepreneuse du bien-vivre à Mirecourt, qui a répondu à cette question.
  • Episode 2 : « Pourquoi avoir voulu créer une formation EBV ? » C’est Marc Desforges, Président de Crois/sens,
  • Episode 3 : « En quoi consiste la formation EBV ? » C’est Elodie Prouvost Dusart, Entrepreneuse du bien-vivre à Lille, qui a répondu à cette question.
  • Episode 4 : « Comment avez-vous mis en œuvre la formation EBV ? » C’est Jean-Yves Besombes, Associé de Crois/sens et Président de PRAGMA-TIC, qui a répondu à cette question.
  • Episode 5 : « Que vous a apporté cette formation EBV ? » C’est Virginie Desforges, Entrepreneuse du bien-vivre à Mirecourt, qui a répondu à cette question.
  • Episode 6 : « Quelles sont les missions d’un.e EBV, concrètement ? » C’est Sandrine Tobie, Entrepreneuse du bien-vivre à Lyon, qui a répondu à cette question.

Voici donc une présentation de la formation par Elodie Prouvost Dusart, Entrepreneuse du bien-vivre à Lille :

La formation d’Entrepreneur du bien-vivre nous donne une méthodologie efficace et des outils clés en main pour apprendre à travailler à deux échelles :

  • à l’échelle des habitants et de leur qualité de vie,
  • l’échelle du territoire et de sa dynamique.

Donc on apprend à connaitre et comprendre ce territoire ciblé. On identifie aussi ses acteurs, qu’ils soient privés ou publics :

  • les institutions,
  • les entreprises,
  • les élus,
  • les citoyens… toute partie prenante de ce territoire !

On apprend aussi à identifier les problématiques du territoire pour qu’il corresponde mieux aux attentes des habitants.

On peut voir l’une des actions réalisées par les Entrepreneuses du bien-vivre dans l’article d’Agathe Brenguier, cheffe de projet Bien-vivre maintenant, intitulé « Le Festival Utopic & Co 2018 célèbre sur le bien-vivre sur le territoire de Mirecourt(-Dompaire) et ses alentours ». Camille Morel, chargé de recherche spécialiste de participation citoyenne a relaté la préparation de l’événement dans un article intitulé « Des réunions publiques pour préparer le festival Utopic & Co ».

Marc Desforges a publié une tribune le 9 décembre 2018 sur le sujet intitulée : « Et si vous deveniez Entrepreneur·euse du bien-vivre ? » puis une webconférence à destination des entreprises. A ce sujet, 17 patrons des plus grandes entreprises françaises ont signé récemment un manifeste afin de promouvoir le « mécénat de compétences » qui permet de financer cette formation.

Nous allons organiser une webconférence le jeudi 14 mars 2019 de 17h00 à 17h30 intitulée « Devenir entrepreneur du Bien-Vivre pour accompagner la transformation des territoires » dont voici la présentation et les modalités d’inscription : https://www.lecampus.online/conferences/devenir-entrepreneur-du-bien-vivre-pour-accompagner-la-transformation-des-territoires.

Voici la vidéo de l’interview réalisée par Gaspard Rolland :

<iframe width= »560″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/cv8VrQKliFE » frameborder= »0″ allow= »accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture » allowfullscreen></iframe>

Dr Sebastien Poulain

Chargé de recherche

Références :

« Une formation nouvelle au service du bien-vivre : les entrepreneurs.euses du bien-vivre ! », youtube.com, 19 décembre 2018, https://www.youtube.com/watch?v=cv8VrQKliFE&t=21s

BESOMBES Jean-Yves et DESFORGES Marc, « Une formation pour entreprendre en faveur du bien-vivre », linkedin.com, 30 janvier 2019, https://www.linkedin.com/pulse/une-formation-pour-entreprendre-en-faveur-du-marc-desforges/

CLERGEAU Christophe, DESFORGES Marc, EZVAN Cécile, GILLI Frédéric, MOREL Camille (Collectif SmartCitizens), « La co-innovation citoyenne et le bien vivre ensemble : les deux faces d’une grande ambition ! », crois-sens.org, 06/04/2018, http://crois-sens.org/2018/04/06/tribune-co-innovation/ et http://crois-sens.org/wp-content/uploads/2018/04/tribune-Care.pdf

BRENGUIER Agathe, « Le Festival Utopic & Co 2018 célèbre sur le bien-vivre sur le territoire de Mirecourt(-Dompaire) et ses alentours », crois-sens.org, 5 octobre 2018, http://crois-sens.org/2018/10/05/le-festival-utopic-co-2018-celebre-sur-le-bien-vivre-sur-le-territoire-de-mirecourt-dompaire-et-ses-alentours/

BRENGUIER Agathe et MOREL Camille, « Expérimentation innovante en matière de santé et nutrition à Mirecourt », bien-vivre-maintenant.fr, 19 novembre 2018, https://bien-vivre-maintenant.fr/territoires/grand-est/mirecourt/experimentation-innovante/

DESFORGES Marc, « Qui est l’Entrepreneur du bien-vivre? », crois-sens.org, 30/05/2018, http://crois-sens.org/2018/05/30/qui-est-lentrepreneur-du-bien-vivre/ et http://crois-sens.org/wp-content/uploads/2018/05/Tribune-Entrepreneur-du-Bien-Vivre.pdf

DESFORGES Marc, « Et si vous deveniez Entrepreneur·euse du bien-vivre ? », linkedin.com, 9 décembre 2018, https://www.linkedin.com/pulse/et-si-vous-deveniez-entrepreneureuse-du-bien-vivre-marc-desforges/

MOREL Camille, « Des réunions publiques pour préparer le festival Utopic & Co », bien-vivre-maintenant.fr, 2 novembre 2018, https://bien-vivre-maintenant.fr/non-classe/reunions-publiques-utopic/

POULAIN Sebastien, « Inform’action pour un Festival UtopiC », crois-sens.org, 27 novembre 2018, http://crois-sens.org/2018/11/27/informaction-pour-un-festival-utopic/

POULAIN Sebastien, « « Redonner du sens à ma carrière » : formation EBV épisode 1 par Aurélie Legrand », crois-sens.org, 16 janvier 2019, http://crois-sens.org/2019/01/16/redonner-du-sens-carriere-formation/

« Une méthodologie efficace et des outils clés : formation EBV épisode 3 par Elodie Prouvost Dusart »

« La demande citoyenne forte, fédératrice et mobilisatrice : formation EBV épisode 2 par Marc Desforges »

« La demande citoyenne forte, fédératrice et mobilisatrice : formation EBV épisode 2 par Marc Desforges »

La demande citoyenne

A l’occasion du lancement de la 2ème saison de la formation « Entrepreneurs.euses du bien-vivre », nous avons souhaité réaliser une vidéo de présentation de ce nouveau métier et de la formation pour développer les compétences nécessaires.

Nous avons donc interrogé ceux qui ont mis en place cette formation et ceux, ou plutôt celles qui ont suivi cette formation pour leur demander ce qu’ils en pensent :

  • Episode 1 : « Pourquoi avoir voulu faire cette formation ? » C’est Aurélie Legrand, Entrepreneuse du bien-vivre à Mirecourt, qui a répondu à cette question.
  • Episode 2 : « Pourquoi avoir voulu créer une formation EBV ? » C’est Marc Desforges, Président de Crois/sens,
  • Episode 3 : « En quoi consiste la formation EBV ? » C’est Elodie Prouvost Dusart, Entrepreneuse du bien-vivre à Lille, qui a répondu à cette question.
  • Episode 4 : « Comment avez-vous mis en œuvre la formation EBV ? » C’est Jean-Yves Besombes, Associé de Crois/sens et Président de PRAGMA-TIC, qui a répondu à cette question.
  • Episode 5 : « Que vous a apporté cette formation EBV ? » C’est Virginie Desforges, Entrepreneuse du bien-vivre à Mirecourt, qui a répondu à cette question.
  • Episode 6 : « Quelles sont les missions d’un.e EBV, concrètement ? » C’est Sandrine Tobie, Entrepreneuse du bien-vivre à Lyon, qui a répondu à cette question.

Voici donc pourquoi Marc Desforges, Président de Crois/sens, a voulu créer cette formation :

Le « Bien-Vivre Maintenant » est la demande citoyenne forte, fédératrice et mobilisatrice que nous rencontrons dans tous les territoires.

Ce « Bien-Vivre Maintenant » est un besoin. Nous aidons certaines entreprises en amorçage à adresser en mobilisant de forts moyens solidaires.

Par ailleurs, l’expérience nous a montré que l’entreprenariat du bien-vivre était un vrai métier :

  • Savoir mobiliser des citoyens dans tous les territoires
  • Savoir leur faire exprimer concrètement leurs besoins
  • Essayer de vérifier comment adresser par des politiques innovantes, par des activités innovantes, ce besoin citoyen concret

Cela nécessitait une formation nouvelle !

On peut voir l’une des actions réalisées par les Entrepreneuses du bien-vivre dans l’article d’Agathe Brenguier, cheffe de projet Bien-vivre maintenant, intitulé « Le Festival Utopic & Co 2018 célèbre sur le bien-vivre sur le territoire de Mirecourt(-Dompaire) et ses alentours ». Camille Morel, chargé de recherche spécialiste de participation citoyenne a relaté la préparation de l’événement dans un article intitulé « Des réunions publiques pour préparer le festival Utopic & Co ».

Marc Desforges a publié une tribune le 9 décembre 2018 sur le sujet intitulée : « Et si vous deveniez Entrepreneur·euse du bien-vivre ? » puis une webconférence à destination des entreprises. A ce sujet, 17 patrons des plus grandes entreprises françaises ont signé récemment un manifeste afin de promouvoir le « mécénat de compétences » qui permet de financer cette formation.

Nous allons organiser une webconférence le jeudi 31 janvier 2019 de 17h00 à 17h30 intitulée « Devenir entrepreneur du Bien-Vivre pour accompagner la transformation des territoires » dont voici la présentation et les modalités d’inscription : https://www.lecampus.online/conferences/devenir-entrepreneur-du-bien-vivre-pour-accompagner-la-transformation-des-territoires.

Voici la vidéo de l’interview réalisée par Gaspard Rolland :

Dr Sebastien Poulain

Chargé de recherche

Références :

« Une formation nouvelle au service du bien-vivre : les entrepreneurs.euses du bien-vivre ! », youtube.com, 19 décembre 2018, https://www.youtube.com/watch?v=cv8VrQKliFE&t=21s

CLERGEAU Christophe, DESFORGES Marc, EZVAN Cécile, GILLI Frédéric, MOREL Camille (Collectif SmartCitizens), « La co-innovation citoyenne et le bien vivre ensemble : les deux faces d’une grande ambition ! », crois-sens.org, 06/04/2018, http://crois-sens.org/2018/04/06/tribune-co-innovation/ et http://crois-sens.org/wp-content/uploads/2018/04/tribune-Care.pdf

BRENGUIER Agathe, « Le Festival Utopic & Co 2018 célèbre sur le bien-vivre sur le territoire de Mirecourt(-Dompaire) et ses alentours », crois-sens.org, 5 octobre 2018, http://crois-sens.org/2018/10/05/le-festival-utopic-co-2018-celebre-sur-le-bien-vivre-sur-le-territoire-de-mirecourt-dompaire-et-ses-alentours/

BRENGUIER Agathe et MOREL Camille, « Expérimentation innovante en matière de santé et nutrition à Mirecourt », bien-vivre-maintenant.fr, 19 novembre 2018, https://bien-vivre-maintenant.fr/territoires/grand-est/mirecourt/experimentation-innovante/

DESFORGES Marc, « Qui est l’Entrepreneur du bien-vivre? », crois-sens.org, 30/05/2018, http://crois-sens.org/2018/05/30/qui-est-lentrepreneur-du-bien-vivre/ et http://crois-sens.org/wp-content/uploads/2018/05/Tribune-Entrepreneur-du-Bien-Vivre.pdf

DESFORGES Marc, « Et si vous deveniez Entrepreneur·euse du bien-vivre ? », linkedin.com, 9 décembre 2018, https://www.linkedin.com/pulse/et-si-vous-deveniez-entrepreneureuse-du-bien-vivre-marc-desforges/

MOREL Camille, « Des réunions publiques pour préparer le festival Utopic & Co », bien-vivre-maintenant.fr, 2 novembre 2018, https://bien-vivre-maintenant.fr/non-classe/reunions-publiques-utopic/

POULAIN Sebastien, « Inform’action pour un Festival UtopiC », crois-sens.org, 27 novembre 2018, http://crois-sens.org/2018/11/27/informaction-pour-un-festival-utopic/

POULAIN Sebastien, « « Redonner du sens à ma carrière » : formation EBV épisode 1 par Aurélie Legrand », crois-sens.org, 16 janvier 2019, http://crois-sens.org/2019/01/16/redonner-du-sens-carriere-formation/

« Redonner du sens à ma carrière » : formation EBV épisode 1 par Aurélie Legrand

« Redonner du sens à ma carrière » : formation EBV épisode 1 par Aurélie Legrand

Redonner du sens
Aurélie Legrand

A l’occasion du lancement de la 2ème saison de la formation « Entrepreneurs.euses du bien-vivre », nous avons souhaité réaliser une vidéo de présentation de ce nouveau métier et de la formation pour développer les compétences nécessaires.

Nous avons donc interrogé ceux qui ont mis en place cette formation et ceux, ou plutôt celles qui ont suivi cette formation pour leur demander ce qu’ils en pensent :

  • Episode 1 : « Pourquoi avoir voulu faire cette formation ? » C’est Aurélie Legrand, Entrepreneuse du bien-vivre à Mirecourt, qui a répondu à cette question.
  • Episode 2 : « Pourquoi avoir voulu créer une formation EBV ? » C’est Marc Desforges, Président de Crois/sens,
  • Episode 3 : « En quoi consiste la formation EBV ? » C’est Elodie Prouvost Dusart, Entrepreneuse du bien-vivre à Lille, qui a répondu à cette question.
  • Episode 4 : « Comment avez-vous mis en œuvre la formation EBV ? » C’est Jean-Yves Besombes, Associé de Crois/sens et Président de PRAGMA-TIC, qui a répondu à cette question.
  • Episode 5 : « Que vous a apporté cette formation EBV ? » C’est Virginie Desforges, Entrepreneuse du bien-vivre à Mirecourt, qui a répondu à cette question.
  • Episode 6 : « Quelles sont les missions d’un.e EBV, concrètement ? » C’est Sandrine Tobie, Entrepreneuse du bien-vivre à Lyon, qui a répondu à cette question.

 

 

Voici donc pourquoi Aurélie Legrand, Entrepreneuse du bien-vivre à Mirecourt, a voulu faire cette formation :

Alors j’ai voulu faire cette formation d’entrepreneuse du bien-vivre parce qu’après avoir obtenu un diplôme d’ingénieur agronome et avoir travaillé pendant plusieurs années dans des entreprises d’agro-alimentaire et dans un mouvement de producteurs, j’ai voulu :

  • redonner du sens à ma carrière,
  • me sentir utile
  • être au contact des citoyens
  • pour leur permettre de leur donner du pouvoir d’agir
  • et au final d’avoir vraiment le sentiment de changer la société.

On peut voir l’une des actions réalisées par les Entrepreneuses du bien-vivre dans l’article d’Agathe Brenguier, cheffe de projet Bien-vivre maintenant, intitulé « Le Festival Utopic & Co 2018 célèbre sur le bien-vivre sur le territoire de Mirecourt(-Dompaire) et ses alentours ». Camille Morel, chargé de recherche spécialiste de participation citoyenne a relaté la préparation de l’événement dans un article intitulé « Des réunions publiques pour préparer le festival Utopic & Co ».

Marc Desforges a publié une tribune le 9 décembre 2018 sur le sujet intitulée : « Et si vous deveniez Entrepreneur·euse du bien-vivre ? » puis une webconférence à destination des entreprises. A ce sujet, 17 patrons des plus grandes entreprises françaises ont signé récemment un manifeste afin de promouvoir le « mécénat de compétences » qui permet de financer cette formation.

Nous allons organiser une webconférence le jeudi 31 janvier 2019 de 17h00 à 17h30 intitulée « Devenir entrepreneur du Bien-Vivre pour accompagner la transformation des territoires » dont voici la présentation et les modalités d’inscription : https://www.lecampus.online/conferences/devenir-entrepreneur-du-bien-vivre-pour-accompagner-la-transformation-des-territoires.

Voici la vidéo de l’interview réalisée par Gaspard Rolland :

Dr Sebastien Poulain

Chargé de recherche

Références :

« Une formation nouvelle au service du bien-vivre : les entrepreneurs.euses du bien-vivre ! », youtube.com, 19 décembre 2018, https://www.youtube.com/watch?v=cv8VrQKliFE&t=21s

AUBER Toscane, « Mécénat de compétences : 17 dirigeants s’engagent », lesechos.fr, 16/01 à 08:08 mis à jour à 08:58, https://business.lesechos.fr/directions-generales/innovation/innovation-sociale/0600483649512-mecenat-de-competences-17-dirigeants-s-engagent-326288.php#Xtor=AD-6000

CLERGEAU Christophe, DESFORGES Marc, EZVAN Cécile, GILLI Frédéric, MOREL Camille (Collectif SmartCitizens), « La co-innovation citoyenne et le bien vivre ensemble : les deux faces d’une grande ambition ! », crois-sens.org, 06/04/2018, http://crois-sens.org/2018/04/06/tribune-co-innovation/ et http://crois-sens.org/wp-content/uploads/2018/04/tribune-Care.pdf

BRENGUIER Agathe, « Le Festival Utopic & Co 2018 célèbre sur le bien-vivre sur le territoire de Mirecourt(-Dompaire) et ses alentours », crois-sens.org, 5 octobre 2018, http://crois-sens.org/2018/10/05/le-festival-utopic-co-2018-celebre-sur-le-bien-vivre-sur-le-territoire-de-mirecourt-dompaire-et-ses-alentours/

BRENGUIER Agathe et MOREL Camille, « Expérimentation innovante en matière de santé et nutrition à Mirecourt », bien-vivre-maintenant.fr, 19 novembre 2018, https://bien-vivre-maintenant.fr/territoires/grand-est/mirecourt/experimentation-innovante/

DESFORGES Marc, « Qui est l’Entrepreneur du bien-vivre? », crois-sens.org, 30/05/2018, http://crois-sens.org/2018/05/30/qui-est-lentrepreneur-du-bien-vivre/ et http://crois-sens.org/wp-content/uploads/2018/05/Tribune-Entrepreneur-du-Bien-Vivre.pdf

DESFORGES Marc, « Et si vous deveniez Entrepreneur·euse du bien-vivre ? », linkedin.com,

9 décembre 2018, https://www.linkedin.com/pulse/et-si-vous-deveniez-entrepreneureuse-du-bien-vivre-marc-desforges/

MOREL Camille, « Des réunions publiques pour préparer le festival Utopic & Co », bien-vivre-maintenant.fr, 2 novembre 2018, https://bien-vivre-maintenant.fr/non-classe/reunions-publiques-utopic/

POULAIN Sebastien, « Inform’action pour un Festival UtopiC », crois-sens.org, 27 novembre 2018, http://crois-sens.org/2018/11/27/informaction-pour-un-festival-utopic/

« Redonner du sens à ma carrière » : formation EBV épisode 1 par Aurélie Legrand