Le Collectif « Smartcitizens » : Pour un droit à la co-innovation

Séminaires SmartCitizens
Séminaire SmartCitizens 15 juin 2017

17/05/2017

L’innovation est devenue massivement sociétale.

Évidemment, c’est un enjeu économique.

Évidemment, c’est un enjeu technologique.

Évidemment, c’est un enjeu scientifique.

Mais ce qui fait d’une bonne idée un produit ou un service rentable dépend de plus en plus de ressorts qui échappent aux seuls ingénieurs-développement des grands groupes.


 

Les idées sont partout, dans les petites entreprises comme les grandes, dans les villages comme les métropoles, la question décisive est de savoir les repérer, les accompagner et les faire grandir. Pour cela, d’ailleurs, les métropoles et les grands groupes, les investisseurs et les collectivités locales sont tous fondamentaux. Mais ils doivent changer de logiciel : ne plus partir de leur point de vue spécifique, de leurs propres enjeux techniques pour laisser venir à eux les idées de tous.
Les mutations de l’innovation ne sont pas si éloignées de la crise démocratique que traverse notre pays. Malgré ses pépites régionales, malgré l’excellence de sa recherche, malgré son inventivité mondialement reconnue, le pays ne parvient pas à « jouer collectif » : d’un point de vue économique, c’est dramatique. Pour accoucher de chaînes de valeur innovantes avec la rapidité nécessaire pour s’imposer au marché dans le bon tempo, il y a besoin de plus de confiance entre tous, gros et petits, public et privé, Etat et territoires.
C’est aussi affaire de territoires. D’organisation des décisions naturellement ; avec un millefeuille de structures concurrentes sans légitimité pour fédérer des relais de croissance et les accélérer tout en garantissant un partage plus durable de cette croissance. La durabilité du développement de nos territoires ne passe pas par une plus grande redistribution des richesses créées dans les grandes métropoles : notre économie est globalisée, cela signifie que les métropoles en sont des noeuds incontournables, soit. Cela signifie aussi que les chaînes de valeurs concourant à la mise sur le marché de nouveaux produits sont de plus en plus complexes et engagent simultanément des territoires grands et petits aux quatre coins de la planète. Plus que jamais les grands ont besoin des petits et vice-versa. Nous avons une chance extraordinaire en France : notre territoire a de longue date été ménagé et aménagé. C’est cet investissement pluriséculaire qui peut aujourd’hui porter ses fruits… au-delà des institutions, le défi est donc démocratique : c’est à partir des citoyens, des enjeux de société compris localement, des idées et entreprises convergents de tous les territoires que se créeront les emplois de demain.
L’énergie viendra d’alliances inédites d’acteurs réunis dans la confiance grâce à un travail d’écoute et d’accompagnement mené dans les territoires. Regagner croissance et emplois c’est possible à condition de fédérer tout le monde autour d’ambitions démocratiquement débattues, et d’organiser ensuite avec agilité des chaînes de valeur. Pour vivre, ces coalitions ne peuvent pas être décrétées d’en haut, ni par un groupe, ni par une administration, mais constituées autour d’une gouvernance partagée. Elles pourront, ensuite, être relayées dans
d’autres territoires engagés dans d’autres coalitions locales mais sur d’autres chaînes de valeurs. Partageant le même « protocole d’innovation démocratique », ils pourront facilement déployer et accélérer le développement des entreprises et des emplois. Insistons sur la nécessité d’une mode de coopération conforme à notre modèle européen (diffèrent du modèle sociétal « financiarisé » américain) mais aussi à notre culture de la coopération, qui n’est pas la co-gestion à l’allemande mais la co-innovation autour d’une ambition partagée par tous les acteurs d’un même « territoire ».
L’AMI « Territoire d’innovation de grande ambition », publié le 24 mars dernier, est conçu en décalage par rapport aux traditionnels appels à projet « grappes » ou « pôles de compétitivité ». Inscrit au cœur du Programme Investissement d’Avenir, il mobilise des moyens importants (500 millions) autour d’une vision renouvelée des politiques d’innovation territoriales qui rompent avec des pratiques « ancrées » dans nos habitudes collectives et supposent des exigences nouvelles pour les territoires candidats.
C’est autour de ce « projet » que se constitue depuis un mois le collectif « Smarticizens » pour mobiliser le potentiel de nos territoires et créer 0,1% à 0,3 % de croissance supplémentaire par an à partir de 2019. Ce collectif met en réseau les alliances territorialisées :
Pour mobiliser des moyens financiers : ils existent, il s’agit de les investir… à bon escient ;
Pour partager les meilleurs pratiques et mobiliser les meilleurs laboratoires de recherche sur les derniers impensés
Afin d’accomplir les relais de croissance inaccompli dans chacun de nos territoires et les accélérer grâce au réseau de territoires « innovants » avant de déployer nos solutions « made in France » en lien avec nos grandes entreprises et institutions financières déjà mondiales.
Le collectif « Smarticizens » aide chaque territoire à « inclure » dans sa réponse à l’AMI un relai de croissance à succès rapide, légitime en comparaison des talents concentrés localement C’est dans cet esprit que nous avons entamé une réflexion autour de territoires « volontaires », autour des grands enjeux/objets de l’AMI, qui portent des sujets économiquement lourds, déjà très présents sur le territoire sans pour autant de visibilité nationale et qui n’est pas constitué en filière. En cela, le territoire répondra alors à l’enjeu d’amorçage très fortement identifié dans l’AMI. C’est aussi un sujet pour lequel la mobilisation des énergies et envies citoyennes peut être un vecteur d’agrégation à la fois politique et économique puissant.

Par ailleurs, au-delà des acteurs et énergies déjà présents sur le territoire que la phase de préfiguration permettra de fédérer, le collectif « Smartcitizens » propose trois types d’apports :

• Un Think&Do Tank mobilisant un réseau de chercheurs et d’institutions universitaires de haut niveau, qui pourrait se transformer en chaires de recherche approfondissant chacun des enjeux identifiés, interconnectés et sujets d’expérimentation dans chaque territoire au travers d’une équipe pluridisciplinaire de jeunes chercheurs post-doc.

• Des partenaires économiques de taille mondiale et investis pour fédérer les alliances innovantes de chaque territoire du réseau en leur proposant un modèle de gouvernance maison qui s’adapte à leur contexte ET organise les interconnexions entre eux,
construisant ainsi un véritable « accélérateur des solutions » expérimentées avec succès.

• Des fonds propres privés (logique pragmatique et public-privé attendue par la CDC) et notamment 200 millions hors AMI pour financer un dispositif immobilier associant une résidence pour attirer 300 chercheurs. Ce Shaker emploiera directement une dizaine de jeunes chercheurs pour hybrider tous les talents de l’écosystème de l’innovation de chaque métropole au profit de ses relais de croissance innovants. Il sera construit autour d’une plateforme de services du bien vivre « à la française » et cherchera à (ré)animer les liens sociaux locaux.

Au travers de cette vision, les apports du collectif « Smartcitizens » seront partagés avec le réseau territorialisé de la CDC et enrichis au cours de trois réunions collectives mobilisant nos chercheurs et experts afin de constituer un guide pratique partagé nationalement. Le collectif s’appuie sur le réseau, l’expérience et le savoir-faire de ses membres : Crois/Sens, Grand Public et C2C Stratégies pour aider chaque territoire à s’organiser rapidement en vue d’une réponse à l’AMI Territoires Innovants de Grande Ambition.

Marc Desforges – Président Fondateur de Crois/Sens

Frédéric Gilli – Directeur associé Grand Public

Christophe Clergeau – Président Fondateur C2C Stratégies

 

Le pdf de cette tribune se trouve ici.

 

Pour en savoir plus : 

CLERGEAU Christophe, DESFORGES Marc, EZVAN Cécile, GILLI Frédéric, MOREL Camille (Collectif Smartcitizens), « La co-innovation citoyenne et le bien vivre ensemble : les deux faces d’une grande ambition ! », crois-sens.org, 06/04/2018, http://crois-sens.org/2018/04/06/tribune-co-innovation/ et http://crois-sens.org/wp-content/uploads/2018/04/tribune-Care.pdf

 

CLERGEAU Christophe, DESFORGES Marc et GILLI Fréderic (Collectif Smartcitizens), Tribune « Pour un droit à la co-innovation », crois-sens.org, 17/05/2017, http://crois-sens.org/2018/09/17/le-collectif-smartcitizens-pour-un-droit-a-la-co-innovation/ et http://crois-sens.org/wp-content/uploads/2018/09/Tribune-collectif-Smartcitizens-Pour-un-droit-à-la-co-innovation-mai-2017.pdf

CORDOBA Vanessa, DESFORGES Marc et GILLI Fréderic, Territoires et innovation, volume 17, Travaux (Délégation interministérielle à l’aménagement et à la compétitivité des territoires), volume 17, La Documentation française, Collection Travaux / DATAR, Paris, 2013, 107 pages, https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb436436720.public

DESFORGES Marc et GILLI Fréderic, « Les boucles locales d’innovation : la démocratie pour reterritorialiser la mondialisation ? », Métropolitiques.eu, 11/06/2012, http://www.metropolitiques.eu/Les-boucles-locales-d-innovation.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *